Search
Localisation du mot-clé
Titre
Contenu (corps de texte)
Type de contenu
Articles
Pages (item, matière)
Filtres par catégories
*Plan de fiche
Autre
MGS
OD
Matière
Anatomie
Cardiologie
Dermatologie
Endocrinologie
Génétique
Gériatrie
Gynéco-obstétrique
Hématologie
HGE
Immunologie
Infectieux
Médecine Interne
Néphrologie
Neurologie
Nutrition - Sport
Oncologie
Ophtalmologie
ORL - CMF - Stomato
Orthopédie
Pédiatrie
Pneumologie
Psychiatrie
Rhumatologie
Santé Publique
Thérapeutique
Urgences
Urologie
Vascu

Gonococcie

Infection à gonocoque

Fiche MGS
Une Fiche MedG Maladie et Grand Syndrome
X Fiche non-relue par un tiers, créée le 21/07/20.


Dernières mises à jour
Juillet 2020 : relecture, mise en ligne et mise à jour de la fiche (Beriel)
Avril 2019 : création de la fiche (Vincent)
Sources utilisées dans cette fiche
MG : Informations issues d’une autre fiche MedG, traitant spécifiquement du sujet
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1A : CEDEF - Infections sexuellement transmissibles (IST) (Référentiel des enseignants de Dermatologie - 2017)
1B : CNGOF - Maladies sexuellement transmissibles (Référentiel des enseignants de Gynécologie obstétrique - 2018) [Indisponible en ligne - lien vers l’édition 2015]  
1C :  ECN Pilly 2020 - Infections sexuellement transmissibles (IST) : gonococcies, chlamydioses, syphilis, papillomavirus humains (HPV), trichomonose (Référentiel des enseignants d’Infectiologie - 2019)
2 : Gonococcie (RBP - SFD, 2016)


1) Généralités 1A

Déf : infection sexuellement transmissible due à Neisseria gonorrhoeae ou gonococoque.

Mode de transmission : contact direct lors des rapports sexuels (++) avec une personne infectée (symptomatique ou non)

Epidémiologie 
- Incidence en augmentation :
 . plus chez l'homme que chez la femme
 . Ile de France +++
- Diminution de la sensibilité aux antibiotiques 
 . résistance à la pénicilline par production de β-lactamase (15% des souches)
 . résistance aux cycline (20%) 
 . résistance à la ciprofloxacine (40%)
 - augmentation des CMI pour les C3G et observation ponctuelle de résistances vraies 

Bactériologie 
- Neisseria gonorrhoeae = diplocoque encapsulé Gram négatif intra ou extracellulaire 
- Principaux sites d'infection 
 . urètre (homme)
 . col et vagin (femme)

2) Diagnostic1A

Clinique Paraclinique
urétrite (homme)
cervicite avec leucorrhées purulentes (femme)
PCR (en pratique ++ 1B) ; Culture ; Examen direct


A ) Clinique

Incubation : 2-7 jours 

Chez l'homme (tableau bruyant)

Urétrite antérieure aiguë +++
- écoulement urétral purulent (90% des cas)
- dysurie 
- douleurs urétrales ; brûlures permanentes ou mictionnelles ; 
- prurit urétral 
- méatite, voire balanite.

Anorectite : asymptomatique 2 fois sur 3
- prurit anal 
- anite 
- écoulement rectal purulent
- diarrhée, saignements anorectaux 
- syndrome rectal (ténesme, épreintes, diarrhée mucopurulente) et/ou sensations de défécations incomplètes.

Oropharyngite : le plus souvent asymptomatique. 
- Portage persistant après traitement (mauvaise diffusion des ATB dans cette localisation)
- maintien de la chaîne de contamination

Chez la femme : asymptomatique ++ (70% des cas) 

Cervicite +++
- leucorrhées purulentes
- pesanteur pelvienne
- signes d'urétrite associée 
- col ± inflammatoire et écoulement purulent à l'orifice cervical

Anorectite : plus rare que chez l'homme

Oropharyngite : idem que chez l'homme

 

B ) Paraclinique

Examen direct (coloration de Gram ou bleu de méthylène)
- il montre les diplocoques Gram négatifs en "grain de café", intracellulaires 
- bonne sensibilité et spécificité > 95% dans l'urétrite masculine (moins bonne pour les autres localisations et chez la femme)

Culture : Mise en culture sur gélose au sang cuit (gélose chocolat)  :
- confirme le diagnostic 
- donne un antibiogramme en 24-48 heures (utile pour le suivi des résistances) 
- sensibilité de la culture moins bonne à l'oropharynx, l'anus et au col.

Prélèvements
> chez l'homme en cas d'urétrite 
- prélèvement bactériologique sur un écoulement urétral 
- en absence d'écoulement
 . au milieu du 1er jet d'urine (au moins 2 heures après la dernière miction)
 . sinon sur prélèvement endo-urétral
Prélèvements pharyngé et anal recommandés chez les patients à risque (rapports oro-génitaux ou anaux non protégés)

> chez la femme 2 : prélèvements à partir des sécrétions cervicales et par écouvillonnage endo-urétral

PCR 
- intéressante surtout pour les "autres" localisations (oropharynx, anus, col) et chez la femme
- effectuer une culture pour un antibiogramme en cas de positivité 2
- examen non remboursé

C ) Diagnostic différentiel 0

Autres étiologies d'infections sexuellement transmissible (Chlamydia ++)

3) Evolution 1A

Complications locorégionales chez l'homme
- prostatite 
- épididymite

Complications locorégionales chez la femme
- endométrite, salpingite
- algies pelviennes inflammatoires 
- stérilité tubaire et grossesse extra-utérine (moins fréquente que pour les Chlamydia) 

Complications dans les deux sexes
- Septicémie gonococcique
 . fièvre
 . atteinte cutanée : purpura pétéchial, papules ou papulo-pustules  acrales ou périarticulaires 
 . et/ou atteinte articulaire : mono ou oligo-arthrites septiques ; ténosynovites 
- péri-hépatite, endocardite ou méningite (plus rarement)
 

 

4) PEC

A ) Bilan initial

Bilan des comorbidités

BILAN

Sérologie VIH
TPHA/VDRL
Sérologie hépatite B

 

 

B ) Traitement

  • Principes généraux

- Toujours associer un traitement contre le Chlamydia 
- Traitement systématique du ou des partenaires (relations sexuelles évitées ou protégées pendant 7 jours au moins)
- Education du/de la patient (e)

  • Traitement médicamenteux

Traitement des infections non compliquées (urétrite, cervicite, anorectite, pharyngite) 
- 1ere intention : ceftriaxone 500 mg IM unique ou IV si anomalie de l"hémostase 
- en cas d'allergie aux β-lactamines 
 . azithromycine 2g PO dose unique
 . gentamycine 240 mg IM dose unique 
 . ciprofloxacine (avec antibiogramme) 500 mg PO (dose unique)
- traitement anti-chlamydia systématique (arithromycine ou doxycycline) 

Patient VIH+ : idem

Chez la femme enceinte 
- quinolones, cyclines et aminosides contre-indiqués
- ceftriaxone (IM unique de 500 mg) ou céfixime (PO unique de 400mg)

Orchi-épididymite : ceftriaxone (IM unique de 500 mg) ou céfixime (PO unique de 800 mg)

Septicémie à gonocoque : hospitalisation + ceftriaxone (1g/j, IV, 7-10 jours)

Endocardite, méningite
- hospitalisation 
- ceftriaxone (1-2 g/j , IV) 
 . 10-14 jours si méningite
 . 4 semaines si  endocardite 
 
Endométrite, salpingite : ceftriaxone (1g/j, IV, 14 jours)

C) Suivi

- Contrôle clinique systématique à J7 
 . évaluation de la tolérance et de l'efficacité du traitement
 . adaptation du traitement aux résultats bactériologiques 
 . communication des résultats au patient 
- Contrôle bactériologique à J7 
 . si infection pharyngée non traitée par ceftriaxone (mauvaise pénétration des ATB)
 . si persistance de signes cliniques dans les autres localisations

D) Prévention 1C

- Conseils et éducation
- Port des préservatifs 

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Notes pour les commentaires : nous somme très heureux de recevoir des commentaires. Cependant, nous tenons à préciser que : 1- nous ne sommes pas des spécialistes ; 2- comme vous, nous recherchons les réponses sur le net ; 3- nous sommes très peu et ne pouvons donc pas répondre systématiquement. N'hésitez donc pas, si une information dans la fiche manque, à poser la question et y répondre vous-même après recherche ! Merci !

Mon Espace Perso
(connexion/ déconnexion)

     

Mes Fiches Personnelles de l’article
(connection nécessaire)

Options de personnalisation du PDF

Hors inscription, les PDF générés sont protégés. Créez un compte et connectez-vous pour créer un PDF non-protégé et accéder aux options de personnalisation suivantes.

 




 

 

Bibliothèque
Liens externes associés


Recommandations et référentiels

Fiches
ECN Pilly 2020 - Infections sexuellement transmissibles (IST) : gonococcies, chlamydioses, syphilis, papillomavirus humains (HPV), trichomonose (Réf. d’Infectiologie - 2019)
• CNGOF - Maladies sexuellement transmissibles (Réf. de Gynécologie obstétrique - 2018) [Indisponible en ligne - lien vers l’édition 2015]
CEDEF - Infections sexuellement transmissibles (IST) (Réf. de Dermatologie - 2017)

Recommandations
Gonococcie liée à un rapport sexuel (fiche Premiers Choix - Prescrire, 2019) [Payant] Résumé : Dépistage d’autres infections sexuellement transmissibles, à proposer systématiquement. Ceftriaxone injectable en dose unique en premier choix, éventuellement associée avec une prise d'azithromycine compte tenu des fréquentes co-infections par Chlamydia. Traitement des partenaires et préservatifs pour interrompre la transmission
Gonococcie (RBP - SFD, 2016)
Urétrites et cervicites non compliquées : stratégie diagnostique et thérapeutique de prise en charge (RBP - HAS, 2015. Synthèse PDF)
Dépistage et prise en charge de l’infection à Neisseria gonorrhoeae : état des lieux et propositions (RBP - HAS, 2011)

Publi. scientifiques
(Section vide)


Outils de consultation

le CRAT (site web)


Documents grand public

Ameli.fr (Site Web) Site de la CPAM, contenant des informations tout public sur de très nombreux symptômes et maladies

Un doc. est absent ?
Vous ne trouvez pas l’info ?

Dites le-nous !
et

    Formulaire de contact destiné à la gestion des liens externes. Pour tout autre sujet, merci d‘utiliser ce formulaire

    Problème*
    Il n‘existe pas de lien „reco“ pour cette ficheJe connais un document non référencéUn lien comporte une erreur ou est cassé

    Je propose un nouveau lien (Entrez un URL)

    Vos coordonnées
    Pour vous demander des précisions ou vous remercier ! Votre adresse de messagerie ne sera pas enregistrée


    Un doc. est absent ?
    Vous ne trouvez pas l’info ?

    Dites le-nous !
    et

    Search
    Localisation du mot-clé
    Titre
    Contenu (corps de texte)
    Type de contenu
    Articles
    Pages (item, matière)
    Filtres par catégories
    *Plan de fiche
    Autre
    MGS
    OD
    Matière
    Anatomie
    Cardiologie
    Dermatologie
    Endocrinologie
    Génétique
    Gériatrie
    Gynéco-obstétrique
    Hématologie
    HGE
    Immunologie
    Infectieux
    Médecine Interne
    Néphrologie
    Neurologie
    Nutrition - Sport
    Oncologie
    Ophtalmologie
    ORL - CMF - Stomato
    Orthopédie
    Pédiatrie
    Pneumologie
    Psychiatrie
    Rhumatologie
    Santé Publique
    Thérapeutique
    Urgences
    Urologie
    Vascu