Search
Localisation du mot-clé
Titre
Contenu (corps de texte)
Type de contenu
Articles
Pages (item, matière)
Filtres par catégories
*Plan de fiche
Autre
MGS
OD
Matière
Anatomie
Cardiologie
Dermatologie
Endocrinologie
Génétique
Gériatrie
Gynéco-obstétrique
Hématologie
HGE
Immunologie
Infectieux
Médecine Interne
Néphrologie
Neurologie
Nutrition - Sport
Oncologie
Ophtalmologie
ORL - CMF - Stomato
Orthopédie
Pédiatrie
Pneumologie
Psychiatrie
Rhumatologie
Santé Publique
Thérapeutique
Urgences
Urologie
Vascu

Dégénérescence hépato-lenticulaire

Maladie de Wilson

Fiche MGS
Une Fiche MedG Maladie et Grand Syndrome
Fiche relue par un tiers. Dernière mise à jour le 17/10/17.

HGE - Neuro
Fiche réalisée selon le plan MGS
Item ECNi 104 - 276


Dernières mises à jour
– Oct. 2017 : relecture, ajout de la CAT dg et du suivi (Thomas)
– Septembre 2017 : création de la fiche (Vincent)
Sources
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1A : CEN 4e édition 2016 – item 104 (référentiel de neurologie)
2 :  PNDS sur la maladie de Wilson (guide ALD de la HAS, 2010)
Sommaire
1) Généralité
2) Diagnostic
– A) Clinique
– B) Paraclinique
– C) Diagnostics différentiels
3) Evolution
4) PEC
– A) Bilan
– B) Traitement


1) Généralité 2

Déf : la maladie de Wilson ou dégénérescence hépato-lenticulaire est une maladie génétique autosomique récessive caractérisée par une accumulation de cuivre libre dans l’organisme (toxicose cuprique).

Physiopathologie : mutation du gène du transporteur ATPB7 (transporteur intra-hépatique du cuivre, gène porté par le chromosome 13), qui permet en temps normal d’incorporer le cuivre à la céruléoplasmine, sa protéine porteuse plasmatique. Il en résulte une diminution de céruléoplasmine plasmatique (90 % des patients), associée à une baisse de la quantité absolue de cuivre sérique, mais une augmentation de sa forme libre. L'excès de cuivre est tout d'abord stocké dans le foie, puis lorsque les capacités de stockage sont saturés, il est absorbé par d'autres organes (en particulier le système nerveux). Il existe plus de 320 mutations identifiées à ce jour.

Epidémiologie
- Prévalence d’environ 1/100.000 habitants 1A (700 à 1800 cas en France)
- La mutation du gène ATPB7 est retrouvée sous forme hétérozygote à une fréquence de 1/90 dans la population

2) Diagnostic 2

Clinique / Paraclinique
Signes d’atteinte hépatique (clinique ou biologique)
Anomalies du bilan du cuivre
Anomalies IRM, anneau de Kayser-Fleischer (formes neuro-psy ++)
Syndrome parkinsonien avant 40 ans
Test génétique

A ) Clinique

> Atteinte hépatique : HMG 1A, signes d'hépatite aiguë / chronique ou de cirrhose compensée / décompensée.

> Atteintes extra-hépatiques

Troubles neurologiques
- Dysarthrie +++ et trouble de la déglutition
- Syndrome parkinsonien (essentiellement axial)
- Syndrome ataxique avec tremblement postural et intentionnel « en battement d’ailes »
- Dystonie focale (« rire sardonique ») ou généralisée

Troubles psychiatriques
- Syndrome frontal (altération du comportement, des performances scolaires 1A)
- Syndrome dépressif, hallucinations, psychose

Autres atteintes plus rares 2
- Signe d'hémolyse
- Atteinte rénale : lithiase, tubulopathies
- Atteinte ostéoarticulaire : ostéomalacie, ostéoporose, arthropathie
- Atteinte cardiaque : cardiomyopathie, trouble du rythme, dysautonomie

B ) Paraclinique

Aucun examen n'a une sensibilité de 100% (y compris le test génétique) ; ni une spécifité de 100% (sauf le test génétique).

NFS (signes d'appel)
- hémolyse
- leucopénie et thrombopénie par hypersplénisme

Bilan du cuivre
- Cuprémie totale et céruléoplasmine (abaissés), avec calcul de la cuprémie libre (augmentée)
- Cuprurie sur 24h (augmentée)

Bilan hépatique
- Bio : cytolyse, cholestase, insuffisance hépato-cellulaire
- ± biopsie hépatique envisagée au cas par cas (surtout si bilan cuivre normal)

Examen à la lampe à fente : anneau de Kayser-Fleischer = dépôt de cuivre à la périphérie de l’iris

IRM cérébrale : hypersignal T2/FLAIR des NGC et/ou du cervelet 1A. Anomalies constantes en cas d'atteinte neurologique, et parfois avant.

Test génétique

=> CAT en pratique

Patient asymptomatique, dans le cadre d’un dépistage familial
– Fratrie du patient : bilan cuivre + analyse moléculaire
– Enfant du patient :  bilan cuivre à 3 ans
– Conjoint : pas de bilan en l’absence de consanguinité

Patient avec atteinte hépatique isolée 0
– Bilan cuivre, examen à la lampe à fente
– ± IRM cérébrale, biopsie hépatique
– en présence d’arguments positifs, test génétique 1A

Patient avec syndrome parkinsonien ou autres mouvements anormaux avant 40 ans : bilan cuivre + IRM cérébrale 1A

C ) Diagnostic différentiel 0

Selon l’atteinte prédominante, on s’orientera sur les différentiels d’une cirrhose hépatique, d’un syndrome parkinsonien, de troubles psychiatriques...

3) Evolution 2

Après plusieurs années d’évolution asymptomatique, les formes hépatiques isolées se déclarent généralement vers 15 ans ; les formes avec troubles neuropsychiatriques vers 20 ans. Exceptionnellement, la maladie se révèle avant 3 ans ou après 35 ans.

En l'absence de traitement, évolution inéluctable vers le décès (complication létale principale : hépatite fulminante)

En cas de traitement
- Dans les formes présymptomatiques (ou de diagnostic précoce) : pronostic excellent
- Dans les formes symptomatiques : souvent favorable, mais les lésions peuvent être irréversibles

4) PEC

A ) Bilan 2

Pour le patient
- Bilan de la maladie : hépatique (écho hépatique, fibroscopie oesophagienne à la recherche d'une hypertension portale) ; IRM cérébral ; examen à la lampe à fente.
- Bilan pré-thérapeutique selon médicament choisi.

Pour la famille : dépistage familial (cf. CAT partie 2)

B ) Traitement 1A

Mesures générales
- ALD 100 %
- PEC multidisciplinaire si besoin avec kiné, orthophoniste et ergothérapeuthe

Phase aiguë : mobilisation des dépôts par un chélateur (D-pénicillamine, trientine)

Traitement d’entretien (après stabilisation clinique, à vie!) : acétate de zinc (réduction de l’absorption intestinale du cuivre)

Autres mesures à discuter
- Transplantation hépatique dans les formes neuropsychiatriques sévères / résistant au traitement médicamenteux
- Traitement endoscopique d’une hypertension portale

C ) Suivi 2

Clinique : tous les 15j au début du traitement, puis tous les 6 mois lorsque l'objectif est atteint

Paraclinique
- Bilan biologique : régulièrement, selon le traitement choisi et la forme de la maladie
- Examen à la lampe à fente : tous les ans
- Echo hépatique : tous les 6 mois si cirrhose ou atteinte neurologique (dépistage CHC)
- IRM cérébrale : à 1 an après début du traitement, puis selon évolution

3 Commentaires

  1. Vincent

    Petite erreur dans le CEN (version papier) concernant la physiopathologie : le gène ATPB7 est situé sur le chromosome 13 et non pas 7

    Réponse
  2. Thomas (admin MedG)

    La hiérarchie du bilan paraclinique en cas de suspicion de Maladie de Wilson n’est pas indiquée pour les patients avec atteinte hépatique isolée

    Réponse
  3. Thomas (admin MedG)

    Pour une PEC développée, cf le PNDS de l’HAS, très complet.

    Réponse

Une question / une remarque ? Merci de faire vivre MedG !

Notes pour les commentaires : nous somme très heureux de recevoir des commentaires.Cependant, nous tenons à préciser que : 1- nous ne sommes pas des spécialistes ; 2- comme vous, nous recherchons les réponses sur le net ; 3- nous sommes très peu et ne pouvons donc pas répondre systématiquement.N'hésitez donc pas, si une information dans la fiche manque, à poser la question et y répondre vous-même après recherche ! Merci !

Mon Espace Perso
(connexion/ déconnexion)

     

Mes Fiches Personnelles de l’article
(connection nécessaire)

Options de personnalisation du PDF

Hors inscription, les PDF générés sont protégés. Créez un compte et connectez-vous pour créer un PDF non-protégé et accéder aux options de personnalisation suivantes.

 




 

 

Ailleurs sur MedG
Liens internes

 Pages liées
Matière(s) : HGE, Neurologie
Item(s) ECNi : item 104

Articles liés
Atrophie Multi-Systématisée
Syndrome parkinsonien
Maladie de Parkinson

Bibliothèque
Liens externes associés


Recommandations et référentiels

Fiches
CEN - Maladie de Parkinson (Réf. de Neurologie - 2019)
Conseils de prise en charge de la maladie de Wilson (Fiche de synthèse - SNFGE, 2017)

Recommandations
Maladie de Wilson (Guide maladie chr. - HAS, 2008)

Publi. scientifiques
(Section vide)


Outils de consultation

(Section vide)


Documents grand public

SNFGE (Site Web) Page grand public du site de la société nationale française de gastro-entérologie (société savante des maladies et cancers de l'appareil digestif)
Ameli.fr (Site Web) Site de la CPAM, contenant des informations tout public sur de très nombreux symptômes et maladies
Association Bernard Pepin pour la maladie de Wilson (Association)

Un doc. est absent ?
Vous ne trouvez pas l’info ?

Dites le-nous !
et

Formulaire de contact destiné à la gestion des liens externes. Pour tout autre sujet, merci d‘utiliser ce formulaire

Problème*
Il n‘existe pas de lien „reco“ pour cette ficheJe connais un document non référencéUn lien comporte une erreur ou est cassé

Je propose un nouveau lien (Entrez un URL)

Vos coordonnées
Pour vous demander des précisions ou vous remercier ! Votre adresse de messagerie ne sera pas enregistrée


Un doc. est absent ?
Vous ne trouvez pas l’info ?

Dites le-nous !
et

Search
Localisation du mot-clé
Titre
Contenu (corps de texte)
Type de contenu
Articles
Pages (item, matière)
Filtres par catégories
*Plan de fiche
Autre
MGS
OD
Matière
Anatomie
Cardiologie
Dermatologie
Endocrinologie
Génétique
Gériatrie
Gynéco-obstétrique
Hématologie
HGE
Immunologie
Infectieux
Médecine Interne
Néphrologie
Neurologie
Nutrition - Sport
Oncologie
Ophtalmologie
ORL - CMF - Stomato
Orthopédie
Pédiatrie
Pneumologie
Psychiatrie
Rhumatologie
Santé Publique
Thérapeutique
Urgences
Urologie
Vascu