Search
Localisation du mot-clé
Titre
Contenu (corps de texte)
Type de contenu
Articles
Pages (item, matière)
Liens Externes
Sous-titre de fiche MedG
Sous-titre

Myopie

Amétropie myopique

Fiche MGS
Une Fiche MedG Maladie et Grand Syndrome
Fiche relue par un tiers. Dernière mise à jour le 04/10/19.

Ophtalmologie 
Fiche réalisée selon le plan MGS
Item ECNi 83


Dernières mises à jour
Octobre 2019 : relecture, publication (Beriel)
Octobre 2018 : création de la fiche (Vincent)

Sources

MG : Informations issues d’une autre fiche MedG, traitant spécifiquement du sujet
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1  : COUF 4e édition 2017 – item 83 (Référentiel des enseignants d’Ophtalmologie)

1) Généralités 1

Déf : la myopie correspond à un œil trop puissant (trop convergent) par rapport à sa longueur, responsable d’une baisse de l’acuité visuelle de loin. C’est un trouble de la réfraction du groupe des amétropies sphériques.

Physiopathologie : dans l’amétropie myopique, le punctum remotum n’est pas à l’infini (un point situé à l’infini forme une image en avant de la rétine), mais le punctum proximum est plus proche du globe oculaire que chez le patient emmétrope (vision de près nette).
Trois (03) mécanismes peuvent aboutir à une myopie :
Myopie d’indice : augmentation de l’indice de réfraction d’un des milieux transparents (ex : cataracte nucléaire débutante) ;
Myopie de courbure : courbure cornéenne excessive (kératoscopie) ;
Myopie axile : augmentation de la longueur axiale antéropostérieure de l’œil. 

Epidémiologie : prévalence de 15 à 20% dans les pays occidentaux (plus élevée en Asie)

 

2) Diagnostic 1

Clinique Paraclinique
BAV de loin, corrigée par des verres sphériques concaves

A ) Clinique

Signe clinique : baisse de l’acuité visuelle de loin, corrigée par des verres sphériques concaves.

Formes cliniques/évolutives
Myopie faible 
– < 6δ
– Se stabilise généralement à l’âge adulte

Myopie forte  (Myopie «maladie»)
– > 6δ ou longueur axiale ≥ 26mm ;
– AV corrigée souvent réduite (entre 1 et 5/10) ;
– Correspond à une forme héréditaire, débutant dans l’enfance et évoluant sur plusieurs années vers un allongement du globe oculaire et des complications parfois graves ;
– Signes d’étirement chronique de la rétine (au FO 0) : zones d’atrophie, de rupture de la choriorétine, d’hémorragie ou de néo vascularisation touchant préférentiellement la macula.

B ) Paraclinique

Pas d’examen paraclinique nécessaire.

C ) Diagnostic différentiel

Les autres anomalies de la réfraction.

3) Evolution 1

Complications oculaires des myopies fortes

Glaucome primitif à angle ouvert ;
Cataracte ;
– Décollement de la rétine.

 

4) PEC 1

A ) Bilan initial

Bilan des complications lampe à fente, gonioscopie, FO si signe d’appel

Bilan pré-thérapeutique : kératométrie

B ) Traitement

Myopies faibles ou moyennes
Correction par dispositif concave : verres sphériques, lentilles

Chirurgie réfractive : photoablation au laser excited dimer (Excimer)
– En ambulatoire, sous anesthésie topique
– Après abrasion de l’épithélium cornéen, ou volet superficiel cornéen (technique LASIK)

Myopie forte : Idem + possibilité de chirurgie avec prothèse du cristallin (quand il commence à s’opacifier) : actuellement par photodisruption à l’aide de lasers femtosecondes. 

 

Cette fiche vous plaît-elle ? Vous remarquez des erreurs ou imprécisions ? Donnez-nous votre avis !

Un formulaire et les commentaires publics ci-dessous sont prévus à cet effet.

Laisser un commentaire

A lire avant de soumettre un commentaire :
– Les commentaires sont ouverts pour nous faire part de toute erreur, omission, question, complément d’information, … dans le but d’améliorer cette fiche de synthèse.
– Merci de nous indiquer systématiquement la source de chaque information fournie ! Si cela correspond à votre pratique, indiquez-nous votre spécialité.
– Les commentaires sont manuellement validés par l’équipe MedG. Il ne sera pas donné suite aux demandes de prise en charge personnelle, et de tels commentaires ne seront pas publiés.

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mon Espace Perso
(connexion/ déconnexion)


Mes Fiches Personnelles de l’article
(connexion nécessaire)

Options de personnalisation du PDF

Hors inscription, les PDF générés sont protégés. Créez un compte et connectez-vous pour créer un PDF non-protégé et accéder aux options de personnalisation suivantes.



Ailleurs sur MedG
Liens internes

Pages liées
Matière(s) : Ophtalmologie
Item(s) R2C (ECNi) : 85 (83)

Articles liés
Astigmatisme
Presbytie
Hypermétropie
Anomalies de la réfraction

Bibliothèque
Liens externes associés

Recommandations et référentiels

Fiches
COUF - Réfraction et anomalies de la réfraction (Réf. d’Ophtalmologie - 2021)

Recommandations
(Section vide)

Publications scientifiques
Walline et al. "Interventions visant à ralentir la progression de la myopie chez les enfants" (Cochrane, 2020) Conclusions des auteurs: Les médicaments antimuscariniques topiques sont efficaces pour ralentir la progression de la myopie chez les enfants. Les lentilles multifocales, qu'il s'agisse de lunettes ou de lentilles de contact, pourraient également conférer un petit avantage. Les lentilles de contact d'orthokératologie, bien qu'elles ne soient pas destinées à modifier l'erreur de réfraction, ont été plus efficaces que les VSF pour ralentir l'allongement axial. Nous avons trouvé uniquement des données probantes de faible ou très faible certitude pour appuyer les LRPG et les LCS à aberration sphérique.


Outils de consultation

(Section vide)


Documents grand public

Ameli.fr (Site Web) Site de la CPAM, contenant des informations tout public sur de très nombreux symptômes et maladies

Un doc. est absent ? Vous ne trouvez pas l’info ?


Dites le-nous !
ou
Proposez un lien vers une référence (new) !
(connexion nécessaire)


Recherche sur


Voir aussi sur

1000 guides cliniques pour MG, par le Collège de la Médecine Générale