Search
Localisation du mot-clé
Titre
Contenu (corps de texte)
Type de contenu
Articles
Pages (item, matière)
Liens Externes
Sous-titre de fiche MedG
Sous-titre

Conjonctivite bactérienne aigue

Fiche MGS
Une Fiche MedG Maladie et Grand Syndrome
Fiche relue par un tiers. Dernière mise à jour le 12/08/22.

Dernières mises à jour
Août 2022 : récupération depuis la fiche Conjonctivite, relecture, amélioration (Ryma et Thomas)
Sources utilisées dans cette fiche
MG : Informations issues d’une autre fiche MedG, traitant spécifiquement du sujet
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1 : COUF – Infections et inflammations oculaires (Réf. d’Ophtalmologie – 2021) 
2 : Conjonctivite aiguë infectieuse (fiche Premiers Choix – Prescrire, 2018) [Payant]

1) Généralités 1

Déf : inflammation aigüe de la conjonctive de l’œil, à l’origine d’une irritation de la surface, d’origine bactérienne

Physiopathologie / bactério : le plus souvent à Cocci gram+ (strepto et staph)

2) Diagnostic 1

Clinique Paraclinique
sensation de grains de sable
Atteinte unilatérale ou bilatérale
Sécrétion muco-purulente

A ) Clinique

Signes communs des conjonctivites : sensation de grains de sable, de corps étrangers 
prurit, brûlure ou cuisson uni-ou bilaterale

Signes particuliers :
– Atteinte unilatérale ou bilatérale ++ ou en deux temps
– Rougeur conjonctivale diffuse prédominant dans le cul-de-sac conjonctival inférieur 
– Sécrétions muco-purulentes collant les paupières le matin au réveil

B ) Paraclinique 0

Aucun en première intention
cf. bilan

C ) Diagnostic différentiel

Autres causes de conjonctivite :
– virale
– bactérienne chronique
– allergique
– sèche

Autres causes d’œil rouge et/ou douloureux , notamment les kératites avec douleur et baisse de l’AV

3) Evolution 1

Guérison souvent sans séquelles 

Complications : ? 

4) PEC 1

A ) Bilan initial

  • Bilan de gravité

1mal défini dans le ref. Cf commentaire.

Recherche systématique de signes de gravité  : 
– chémosis
– oedème palpébral

Recherche d’un terrain à risque 0 : immunodépression, diabète, pathologie ophtalmologique sous-jacente, corticothérapie locale, porteur de lentilles, nouveau-né, patient monophtalme

  • Bilan étiologique

En cas de forme grave ou en l’absence de réponse au traitement initial, prélèvement bactériologique par écouvillonage

Remarques : dans les conjonctivites à répétition du nouveau-né, évoquer une imperforation du canal lacrymo-nasal 

B ) Traitement

Prise en charge symptomatique
– Hygiène des mains (prévention de l’entourage) 
– Lavage oculaire au sérum physiologique 
– Collyre antiseptique 4-6 fois par jour

Antibiothérapie 2 :  si gène importante, porte de lentille de contact, immunosuppression (ou bien uniquement si signe de gravité 1)
– Azithromycine en collyre sans conservateur en premier choix 
– Fluoroquinolone par voie ophtalmique si lentilles de contact

 

Cette fiche vous plaît-elle ? Vous remarquez des erreurs ou imprécisions ? Donnez-nous votre avis !

Un formulaire et les commentaires publics ci-dessous sont prévus à cet effet.

3 réponses à “Conjonctivite bactérienne aigue”

  1. Quelques questions :
    – Les FdR d’évolution grave ont disparu ? Sont-ils toujours valables pour débuter une antibiothérapie ?
    – Quels sont les signes de gravité ?
    – Quels sont les risques de complications ? Kératite ? Endophtalmie ?
    – Quel est le délai moyen de guérison ? Plus court ou plus long que les conjonctivites virales  (10-15j) ?

    • Pour répondre aux deux premières questions :
      la prise en charge des conjonctivites bactériennes a fait objet de recommandations de l’ AFSSAPS 2004.
      -Prélèvement en cas d’échec thérapeutique(suspicion de résistance ,récidive précoce),de terrain particulier( nouveau né,retour de zone d’endémie,immunodéprimé) et de signes de gravité(sécrétions purulentes importantes,chémosis,oedème palpébral,larmoiement important ,baisse d’acuité visuelle,photophobie).
      En ce qui concerne les complications :
      La complication la plus fréquente reste la kératite,la kératoconjonctivite bactérienne sera suspectée devant l’apparition d’une douleur oculaire ,de photophobie ou d’une baisse d’acuité visuelle 
      Pour ce qui est du délai moyen de guérison,il faut compter entre deux et trois jours sous traitement adéquat.
      L’antibiothérapie locale ,quand celle ci est indiquée, sert à accélérer la guérison et a diminuer la contagiosité.

Répondre à ryma Annuler la réponse

A lire avant de soumettre un commentaire :
– Les commentaires sont ouverts pour nous faire part de toute erreur, omission, question, complément d’information, … dans le but d’améliorer cette fiche de synthèse.
– Merci de nous indiquer systématiquement la source de chaque information fournie ! Si cela correspond à votre pratique, indiquez-nous votre spécialité.
– Les commentaires sont manuellement validés par l’équipe MedG. Il ne sera pas donné suite aux demandes de prise en charge personnelle, et de tels commentaires ne seront pas publiés.

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mon Espace Perso
(connexion/ déconnexion)


Mes Fiches Personnelles de l’article
(connexion nécessaire)

Options de personnalisation du PDF

Hors inscription, les PDF générés sont protégés. Créez un compte et connectez-vous pour créer un PDF non-protégé et accéder aux options de personnalisation suivantes.







Ailleurs sur MedG
Liens internes

Pages liées
Matière(s) : Infectieux, Ophtalmologie
Item(s) R2C (ECNi) : 83 (81)

Articles liés
Conjonctivite
Sécheresse oculaire
Conjonctivite allergique
Conjonctivite virale
Trachome
Kératite bulleuse
Kératite zostérienne
Endophtalmie
Kératite herpétique
Kératite à adénovirus
Voir plus...

Bibliothèque
Liens externes associés

Recommandations et référentiels

Fiches
COUF - Infections et inflammations oculaires (Réf. d’Ophtalmologie - 2021)

Recommandations
Conjonctivite aiguë infectieuse (fiche Premiers Choix - Prescrire, 2018) [Payant] Résumé : Lavage oculaire. Antibiotique d'emblée en cas de gêne importante, de port de lentilles de contact ou d'immunodépression. Azithromycine en collyre sans conservateur en premier choix, ou fluoroquinolone par voie ophtalmique si lentilles de contact

Publications scientifiques
(Section vide)


Outils de consultation

Conjonctivite infectieuse (Fiche Info Patient - Prescrire, 2022) [Accès sur inscription] Résumé : Des lavages de l'oeil atteint pendant quelques jours permettent en général de diminuer la gêne en attendant la guérison. Un antibiotique est parfois utile en complément. Des précautions sont nécessaires pour limiter la transmission.


Documents grand public

Ameli.fr (Site Web) Site de la CPAM, contenant des informations tout public sur de très nombreux symptômes et maladies

Un doc. est absent ? Vous ne trouvez pas l’info ?


Dites le-nous !
ou
Proposez un lien vers une référence (new) !
(connexion nécessaire)


Recherche sur


Voir aussi sur

1000 guides cliniques pour MG, par le Collège de la Médecine Générale