Insuffisance rénale aiguë (IRA) – Généralités

Une Fiche MedG Maladie et Grand Syndrome
Fiche relue par un tiers. Dernière mise à jour le 9 juin 2017.

NéphroUrgences
Fiche réalisée selon le plan MGS
Item ECNi 343


Dernières mises à jour
juin 2017 : relecture avec la 7e édition du CUEN, MaJ sur la forme, nouvelle classification KDIGO (Vincent)
– 09 septembre 2013
 : création de la fiche
Sources
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1 : CUEN 7e édition 2016 (référentiel de néphrologie)
:  [pas de CC/RCP]
Sommaire
1) Généralités
2) Diagnostic
– A) Clinique
– B) Paraclinique
3) Evolution
4) PEC


1) Généralités 1

Déf : Baisse brutale et importante de la filtration glomérulaire, se traduisant par une augmentation de la créatininémie.

> Si la créatinine plasmatique antérieure était inférieure à 221 µmol/L : Augmentation d’au moins 44,2 µmol/L (5 mg/L)
> Si la créatinine plasmatique antérieure était supérieure à 221 µmol/L : Augmentation d’au moins 20%

  • Etiologies

On peut les séparer selon le type physiopathologique :
– causes pré-rénales ou fonctionnelles (70%) : diminution de la pression de perfusion rénale.
– causes post-rénales ou obstructives (15%)  : obstacle à l’écoulement des urines bilatéral ou sur rein unique.
– causes rénales ou organiques (parenchymateuse) (15%) : lésion anatomique des reins.

2) Diagnostic 1

Paraclinique
augmentation rapide de la créatininémie

A ) Clinique

Cause obstructive : signes urologique.
Autres causes : souvent asymptomatique

Anurie possible

B) Paraclinique

Créatininémie : augmentation selon les critères de la définition, en quelques jours / semaine. Les formules d’estimation du débit de filtration glomérulaire ne sont pas valides !

± Echo / NFS / Calcémie pour différentier une insuffisance rénale aiguë et chronique (cf fiche “élévation de la créatininémie“).

3) Evolution 1  

L’insuffisance rénale aiguë est une urgence ! Mortalité d’environ 10%.

  • Complications

Valables pour toutes les insuffisance rénales aigües mais principalement présentes dans les causes organiques (car mauvaise récupération).

Complications métaboliques : 
acidose métabolique
hyperkaliémie
– hypervolémie / OAP
– dénutrition

Autres
– infection nosocomiale
– hémorragie digestive
– complication cardiovasculaire (thrombose, infarctus du myocarde, AVC)
– toxicité médicamenteuse (surdosage)

  • Sévérités – Pronostic

Peut s’évaluer selon la classification KDIGO (Kidney Disease / Improving Global Outcome)

Stade IRA Créatininémie Diurèse (en mL/kg/h)
1 + 26 µmol/L en 48h ou
+ 50% en 7 jours
< 0,5 pendant 6-12h
2 Créat x2 < 0,5 pendant ≥ 12h
3 Créat x3 ou
> 354µmol/L en l’absence de valeur antérieure ou nécessité de dialyse
< 0,3 pendant ≥ 24h ou
anurie ≥ 12h

4) PEC 1  

(Propre à chaque groupe étiologique – cf fiche correspondante)




One thought on “Insuffisance rénale aiguë (IRA) – Généralités

  1. Remplacement de la classification RIFLE par KDIGO dans la nouvelle édition du CUEN. Selon une source externe :
    “La classification KDIGO représente une synthèse optimisée des deux classifications préexistantes combinées (RIFLE et AKIN), élaborées par des groupes internationaux d’experts composés de néphrologues et de réanimateurs afin de caractériser la gravité d’une IRA”

Une question / une remarque ? Merci de faire vivre MedG ! (votre commentaire sera relu avant éventuelle publication)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.