Search
Localisation du mot-clé
Titre
Contenu (corps de texte)
Type de contenu
Articles
Pages (item, matière)
Filtres par catégories
*Plan de fiche
Autre
MGS
OD
Matière
Anatomie
Cardiologie
Dermatologie
Endocrinologie
Génétique
Gériatrie
Gynéco-obstétrique
Hématologie
HGE
Immunologie
Infectieux
Médecine Interne
Néphrologie
Neurologie
Nutrition - Sport
Oncologie
Ophtalmologie
ORL - CMF - Stomato
Orthopédie
Pédiatrie
Pneumologie
Psychiatrie
Rhumatologie
Santé Publique
Sémiologie
Thérapeutique
Urgences
Urologie
Vascu

Physiologie hydro-électrolytique

Métabolisme phospho-calcique

Une Fiche MedG réalisée sans plan prédéfini
Fiche relue par un tiers. Dernière mise à jour le 16/04/19.

Dernières mises à jour
- Novembre 2020 : mise en forme, intégration fiche métabolisme phospho-calcique (Thomas)
- Aout 2019 :
MaJ avec ref de néphro 2018, quelques modifications (Vincent)
- Septembre 2015 :
 création de la fiche (Thomas)
Sources utilisées dans cette fiche
MG : Informations issues d’une autre fiche MedG, traitant spécifiquement du sujet
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1 : CUEN - Anomalies du bilan de l’eau et du sodium (Réf. de Néphrologie - 2018) ou CUEN - Désordre de l’équilibre acide-base (Réf. de Néphrologie - 2018) 

1) Natrium et Hydratation 1

La Natrémie normale est située entre 135 et 145 mmol/L 0

A) Compartiment de l'organisme

On distingue 3 compartiments ou secteurs d'hydratation :
- intra-cellulaire (70%)
- interstitiel (25%)
- plasmatique (5%)
Les secteurs interstitiel et plasmatique sont regroupés dans le compartiment extra-cellulaire

L'eau se répartit dans ces 3 secteurs selon
- l'osmolalité entre les secteurs intra-cellulaire et extra-cellulaire
- la pression oncotique et hydrostatique entre les secteurs plasmatique et interstitiels

L'osmolalité est identique entre les secteurs. Son taux normal dépend des ions utilisés pour la calculer.
Osm = 2[Na+] + [glucose] = 285 mOsm / Kg d'eau
Osm = 2[Na+] + [K+] + [glucose] = 294 mOsm / Kg d'eau 0
Elle dépend ainsi essentiellement de la concentration en Na+. Or les ions Na+ ne traversent pas la membrane cellulaire. L'équilibre d'osmolalité entre les secteurs intra-cellulaire et interstitiel se fait donc par un mouvement d'eau.

L'osmolalité peut également être directement mesurée. Une différence entre l'osmolalité calculée et mesurée (trou osmotique plasmatique) indique la présence d'une autre substance osmotiquement active (mannitol, éthylène glycol, etc.)

A Retenir et comprendre +++
=> Une modification du pool d’ion Na+ entraine une modification de la quantité d’eau dans le secteur extra-cellulaire. Il est mesurable par la clinique (rétention hydro-sodée, déshydratation)

=> Une modification du taux de Na+ par rapport à la quantité d’eau entraine une modification  de la quantité d’eau dans le secteur intra-cellulaire. Il est mesurable par la natrémie (la natrémie ne renseigne pas sur l’état d’hydratation extra-cellulaire !).

B) Variation de l'hydratation

Entrée = alimentation, boisson, perfusion, oxydation intracellulaire
Sortie = rein, tube digestif, peau/poumon

Acteurs de l'hydration
- eau, régulée par la soif et le rein
- Na+, régulé par l'alimentation, le rein et l'oreillette droite 0
- SRAA, régulé par la volémie au niveau rénal 0
- ADH, régulée par les variations de l'osmolalité plasmatique (1%) et la volémie plasmatique (10-15%)

- L'augmentation de l'aldostérone entraine une rétention d'eau et de sel (sans modification de l'osmolalité) 0
- L'augmentation de l'ADH entraine une rétention d'eau uniquement (diminuant l'osmolalité)

2) Potassium 1

La Kaliémie normale est située entre 3,5 et 5 mmol/L (4 et 5 mmol/L en cas d'HTA)

La kaliémie mesurée dépend de 2 facteurs :
- la quantité total de potassium dans l'organisme (selon les entrées et sorties)
- le taux de potassium sanguin mesurable (extra-cellulaire, selon les mouvements internes)

A) Entrées - sorties

Entrées  : alimentation et administration intraveineuse. Les aliments riches sont :
- chocolat 0
- fruits secs, banane, jus de fruits... 0

Sorties 
- rénales (90% 0), régulé par l'aldostérone (une augmentation d'aldostérone diminue la kaliémie)
- fécales (10% 0), non modifiable

B) Mouvement interne 0

Entraine hypokaliémie Entraine hyperkaliémie
Insuline Glucagon
Stimulation β-adrénergique Blocage β-adrénergique
Alcalose Acidose

Note : les acidoses respiratoires et les acidoses métaboliques "organiques" (acido-cétose, acidose lactique...) n'induisent que peu d'hyperkaliémie (respectivement par effet β-adrénergique de l'hypercapnie et diffusion libre intra-cellulaire des anions organiques)

3) Calcium et Phosphore 0

La calcémie totale est normalement située entre 2,2 et 2,6 mmol/L
La calcémie ionisée est normalement située entre 1,15 et 1,35 mmol/L

Une partie du calcium total est lié aux protéines sanguines (albumine +++), le reste correspondant à la forme active, le calcium ionisé. Chaque part correspond généralement à environ 50% du calcium total.

La mesure de la calcémie s’effectue de différentes manières : généralement la calcémie totale (à corriger par le taux d’albumine) suffit, on peut également mesurer directement la calcémie ionisée grâce à une électrode spécifique.

[CaCorrigée (mmol/L)] = [Ca (mmol/L)] + 0.025 ( 40 - [Albumine (g/L)] ) 1

A) Fonction du calcium

Répartition
- Stock osseux (1100g soit 99%) : sous forme de cristaux d’hydroxyapatite, seule une petite partie est mobilisable par les hormones (PTH et 1,25-OH-vitamine D)
- Calcium intracellulaire (10g)
- Calcium sanguin : ionisé = libre (50%), lié à l’albumine (40%) ou complexé aux anions (10%)

La mesure de la calcémie pose des problèmes spécifiques traités dans la fiche Physiologie hydro-électrolytique

Fonctions : le calcium joue souvent un rôle de second messager
- Signalisation et métabolisme cellulaire : sécrétion hormonale, contraction musculaire notamment cardiaque
- Transmission de l’influx nerveux : effet antidépresseur, facilite l’effet cholinergique (mémoire et apprentissage)
- Coagulation
- Minéralisation de l’os

B) Fonction du phosphore

Dans l’organisme il est présent sous forme de phosphate PO43-, c’est de cette molécule qu’on parle ici.

Répartition
- Stock osseux dans les cristaux d’hydroxyapatite (90%)
- Phosphates intracellulaires (9%)
- Phosphates sanguins (1%)

Fonctions
- Signalisation et métabolisme cellulaire : lié aux nucléotides (ATP…), ou aux protéines (la phosphorylation est l’une des principales modifications post-traductionnelles)
- Equilibre acido-basique
- Minéralisation de l’os

C) Variation

  • Régulation hormonale

Elles portent avant tout sur le maintien de la calcémie dans les valeurs normales. La phosphorémie est essentiellement dépendante des apports alimentaires.

> Parathormone (PTH) : hypercalcémiante, hypophosphorémiante

Origine : synthèse par les cellules parathyroïdiennes

Régulation : Inhibition par le Ca et le Mg ionisés, et la vitamine D active

Note : le magnésium peut avoir des effets paradoxaux sur la calcémie. Normalement, il se lie à au récepteur calcique avec une affinité bien plus faible mais les mêmes effets que le Ca2+, une hypomagnésémie aiguë entraine donc une hypercalcémie (levée d'inhibition de la PTH). Mais une hypomagnésémie chronique induit paradoxalement une hypocalcémie PTH-dépendante ; cela s’explique à l’échelle cellulaire par interférence sur le système de sécrétion des granules de PTH.

Effets
- Os : ostéolyse, libération de Ca et de PO4
- Rein : excrétion proximale de PO4 et la réabsorption distale de Ca + synthèse de vitamine D active par augmentation de la production rénale de 1-α-hydroxylase

> 1,25OH-vitamineD : hypercalcémiante, hyperphosphorémiante

Origine : apports alimentaires, ou synthèse de vitD3 à partir de dérivés du cholestérol sous l’effet des UV-B sur la peau puis ajout de groupements OH dans le foie puis dans le rein dans tous les cas

Régulation : stimulation par la PTH, inhibition par le Ca

Effets
- Intestin : absorption intestinale de calcium, magnésium, phosphates et autres minéraux
- Os : ostéolyse (à dose élevée, ostéosynthèse à dose physiologique 0), libération de Ca et de PO4
- Rein : réabsorption de Ca et de PO4

> Calcitonine : son effet hypocalcémiant chez l’homme est anecdotique, l’enjeu pour l’organisme étant plutôt de conserver un pool de calcium

  • Apports alimentaires

Calcium : produits laitiers, lentilles, épinards, fruits secs… Les besoins en calcium varient selon de nombreux paramètres, l’apport recommandé est généralement > 800 mg/jour.

Vitamine D : vitD2 = ergocalciferol d’origine végétale et surtout vitD3 = cholécalciférol d’origine animale, en tête l’huile de foie de morue, les poissons… L’apport recommandé est de 5 µg (200 UI) / jour

Phosphore : les bonnes sources de protéines fournissent également du phosphore en quantité (graines de tournesol / de courge, poissons, viandes…). L’apport recommandé chez l’adulte est de 700 mg / j.

  • Variations de la fraction active (Ca ionisé)
Baisse de la fraction ionisée Augmentation de la fraction ionisée
Alcalose Acidose
Hyperprotidémie (augm. Ca total) Hypoprotidémie
Hyperphosphorémie / augm. sulfates Hypophosphorémie / dim. sulfates

4 Commentaires

  1. MedG

    Pour le calcul de l’osmolalité plasmatique, il ne faut pas prendre en compte l’urée. L’urée modifie pourtant l’osmolalité, mais traverse librement la membrane cellulaire. Il n’entraine donc pas de mouvement d’eau entre les secteurs extra et intra-cellulaire (alors qu’au niveau urinaire il doit être pris en compte) (source : CUEN – item 219 ed. 5)

    Réponse
  2. K

    Merci beaucoup pour ce site, tout est très bien expliqué!

    Réponse
  3. C

    il ne s agirait pas plutôt de l hyperprotidemie pour la baisse de la Fraction ionisé du calcium

    Réponse
    • Thomas (admin MedG)

      Merci pour cette remarque ! C’est corrigé !

      Réponse

Une question / une remarque ? Merci de faire vivre MedG !

Notes pour les commentaires : nous somme très heureux de recevoir des commentaires. Cependant, nous tenons à préciser que : 1- nous ne sommes pas des spécialistes ; 2- comme vous, nous recherchons les réponses sur le net ; 3- nous sommes très peu et ne pouvons donc pas répondre systématiquement. N'hésitez donc pas, si une information dans la fiche manque, à poser la question et y répondre vous-même après recherche ! Merci !

Mon Espace Perso
(connexion/ déconnexion)

     

Mes Fiches Personnelles de l’article
(connexion nécessaire)

Options de personnalisation du PDF

Hors inscription et en cas de compte ‘Inactif’, les PDF générés sont protégés. Créez un compte et connectez-vous pour créer un PDF non-protégé et accéder aux options de personnalisation suivantes.

 




 

 

Bibliothèque
Liens externes associés


Recommandations et référentiels

Fiches
• CUEN - Anomalies du bilan de l’eau et du sodium (Réf. de Néphrologie - 2020) [Indisponible en ligne - lien vers l’édition 2018]
• CUEN - Désordre de l’équilibre acide-base (Réf. de Néphrologie - 2020) [Indisponible en ligne - lien vers l’édition 2018]
• CESAR (Réf. d’Anesthésie Réanimation - 2020) [Indisponible en ligne - lien vers l’édition 2017]
• SNFMI-CEMI 3e édition (Réf. de Médecine interne - 2019) [Indisponible en ligne] Ce ref n‘étant pas en accès libre (ni une version antérieure de moins de 5 ans), nous l‘avons lié à toutes les fiches de la matière. Il se peut donc que le thème de cette fiche ne soit pas traité dans ce livre.

Recommandations
(Section vide)

Publi. scientifiques
(Section vide)


Outils de consultation

(Section vide)


Documents grand public

(Section vide)

Un doc. est absent ?
Vous ne trouvez pas l’info ?


Dites le-nous !
ou
Proposez un lien vers une référence (new) !
(connexion nécessaire)


Recherche sur


Voir aussi sur1000 guides cliniques pour MG,
par le Collège de la Médecine Générale

    Formulaire de contact destiné à la gestion des liens externes. Pour tout autre sujet, merci d‘utiliser ce formulaire

    Problème*
    Il n‘existe pas de lien „reco“ pour cette ficheJe connais un document non référencéUn lien comporte une erreur ou est cassé

    Je propose un nouveau lien (Entrez un URL)

    Vos coordonnées
    Pour vous demander des précisions ou vous remercier ! Votre adresse de messagerie ne sera pas enregistrée


    Search
    Localisation du mot-clé
    Titre
    Contenu (corps de texte)
    Type de contenu
    Articles
    Pages (item, matière)
    Filtres par catégories
    *Plan de fiche
    Autre
    MGS
    OD
    Matière
    Anatomie
    Cardiologie
    Dermatologie
    Endocrinologie
    Génétique
    Gériatrie
    Gynéco-obstétrique
    Hématologie
    HGE
    Immunologie
    Infectieux
    Médecine Interne
    Néphrologie
    Neurologie
    Nutrition - Sport
    Oncologie
    Ophtalmologie
    ORL - CMF - Stomato
    Orthopédie
    Pédiatrie
    Pneumologie
    Psychiatrie
    Rhumatologie
    Santé Publique
    Sémiologie
    Thérapeutique
    Urgences
    Urologie
    Vascu
    M

    Navigation

    Accès libre et gratuit

    Medg est gratuit et sans publicité ! L’ensemble de son contenu est libre d’accès et d’utilisation (non commerciale). Il a été créé exclusivement par des bénévoles, dont le seul but est d’être utile à la communauté médicale !

    Stat 2020 : 350 000 visites ! Merci !

    Participez

    Seule une participation active des internautes permettra d’améliorer le contenu du site ! Que ce soit pour une simple remarque ou une contribution sur plusieurs mois, tout est utile.
    Pensez-y pendant votre navigation, ou rendez-vous sur “Participez”

    Faites un don

    Nous vous avons fait gagner du temps pour vos révisions / consultations ? Aidez à l’amélioration du site via un don sécurisé, à partir de 1€ ! (dons exclusivement utilisés pour le développement du site)

    © 2020 – MedG

    Un site créé par et pour les professionnels de santé

    Ce site est protégé par reCAPTCHA. La
    politique de confidentialité et les termes de service de Google s’appliquent.