Dermocorticoïde

!! FICHE NON RELUE !!

ATTENTION => FICHES SANS REFERENCE
Pour permettre une mise en place plus rapide d’un nombre important de fiches, celle-ci a été conçue à partir d’une fiche papier réalisée lors de mon externat. Les sources sont de qualité (généralement le référentiel des enseignants ou des livres privés) mais ne peuvent être identifiées dans la présente fiche.
Vous souhaitez l’améliorer ? Laisser nous un commentaire !

Remarque sur les items de pharmaco 
MedG n’a pas pour vocation de se substituer à une consultation du Vidal. Cependant, pour permettre aux étudiants consultant ce site d’avoir accès aux informations nécessaires à la préparation de l’ECN, les PRINCIPAUX effets indésirables, contre-indications et posologies sont référencés dans cette fiche.


Pharmaco – Dermato
Fiche réalisée sans plan prédéfini
(retour à l’item 174)


Dernières mises à jour
Sources
Sommaire


1) Généralité haut

Molécule d’anti-inflammatoires stéroïdiens par voie locale (ou dermocorticoïdes systémiques) et leur pouvoir anti-inflammatoire

ClasseActivitéexemple
Ifaiblehydrocortisone
IImoyennedesonide
IIIfortebéthamétasone
IVtrès forteclobetasol

Biodisponibilité des dermocorticoïdes : varie selon différents paramêtres
– topographie (peau fine, pli…)
– état cutané
– forme galénique : pommade > crème > gel

2) Principales caractéristiques 0 haut

  • Indications

Quelques soit l’indication, il ne s’agit que d’un traitement symptomatique !

Pathologies inflammatoires (action anti-inflammatoire)
– excéma atopique / de contact
– lichen plan
– piqure d’insecte
– coup de soleil

Pathologie proliférative (action anti-proliférative et immuno-suppresseur)
– psoriasis
– cicatrice cheloïde
– penphigoïde bulleuse

  • Contre-indications

Absolue
– dermatose infectieuse
– ulcération
– acnée / rosacée
– classe III/IV chez le nourrisson ou sur le visage

  • Effets indésirables

Locaux
– aggravation d’une infection
– trouble trophique : atrophie, retard de cicatrisation
– dermatose cortico-induite
– effet rebond

Systémique : en théorie, on retouve les mêmes effets indésirables que les corticoïdes systémiques. Mais les doses ne sont pas souvent assez élevées. Les doses seuils sont (à moduler selon les autres facteurs de biodisponibilités) :
– classe II : 60mg/mois

3) Modalités d’emploi 0 haut

Bilan pré-thérapeutique : aucun

Choix du topique : il faut choisir (selon maladie, âge, topographie)
– la classe
– la galénique
– la posologie (nombre d’application par jour)

Prescription
– début pleine dose
– décroissance progressive

Surveillance
– noter la quantité utilisé en gramme (compter les tubes)

haut de page

Une question / une remarque ? Merci de faire vivre MedG !