AINS

Une Fiche MedG réalisée sans plan prédéfini
Fiche relue par un tiers. Dernière mise à jour le 16 avril 2019.

Remarque sur les items de pharmaco
MedG n’a pas pour vocation de se substituer à une consultation du Vidal. Cependant, pour permettre aux étudiants consultant ce site d’avoir accès aux informations nécessaires à la préparation de l’ECN, les PRINCIPAUX effets indésirables, contre-indications et posologies sont référencés dans cette fiche.


Pharmaco 
Fiche réalisée sans plan prédéfini
item 326


Dernières mises à jour
Avril 2019 : ajout de la ref 2 (point d’information ANSM) – Complications et règles de bon usage (Thomas)
Avril 2019 : Relecture + mise à jour avec le référentiel des enseignants de rhumatologie COFER 6è édition 2018 – Ajout de l’encadré sur les facteurs de risques de complications digestives graves et du tableau récapitulatif pour la prescription ; Autres modifications peu importantes  – (Beriel)
février 2013 : création de la fiche (Thomas)
Sources
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1 : COFER 6è édition 2018 – item 326 (Référentiel des enseignants de rhumatologie, édition 2015 disponible en ligne)
2 : Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et complications infectieuses graves (Point d’information ANSM, avril 2019)


1) Généralité 1 

Molécule : il existe de nombreux types d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (local ou systémique)
– Salicylés : Acide acétylsalicylique (Aspirine ®), acétylsalicylate de lysine (Aspégic ®), carbasalate calcique (Solupsan ®)
– Acide arylcarboxylique : acide tiaprofénique (Surgam ®), Fénoprofène (Nalgésic ®), Ibuprofène (Advil ®), Kétoprofène (Profénid ®), Diclofénac (Voltarène ®) etc.
– Acides anthraniliques ou fénamates : acide niflumique (Nifluril ®)
– Coxibs : Célécoxib (Celebrex ®)
– Oxicams : Méloxicam (Mobic ®), Piroxicam (Feldène ®)
– Indoliques : Indométacine (Indocid ®)

Ces molécules sont aussi classées selon leur mécanisme d’action :
– Anti-Cox-1 préférentiels : aspirine ®, indométacine, piroxicam
– Anti-Cox-2 préférentiels : méloxicam
– Anti-Cox-2 sélectifs : célécoxib, parécoxib. Faible risque ulcérogène.
– AINS classiques : inhibent Cox-1 et Cox-2 ( ibuprofène, kétoprofène, diclofénac etc.)

Effet thérapeutique :
– antalgique
– anti-pyrétique
– anti-inflammatoire
– antiagrégant plaquettaire (action anti-Cox-1)

Effet métabolique (indésirables) : inhibition de Cox-1
– atteinte gastrique
– atteinte rénale

2) Principales caractéristiques 1 

  • Indications

Rhumato
– rhumatisme inflammatoire aigus chronique
– arthrose douloureuse invalidante
– tendinite
– bursite
– radiculalgies aiguës

Traumato : entorse

ORL : otite, sinusite (privilégier le paracétamol 2 !)

Douleur (courte durée) quelques soit l’origine (privilégier le paracétamol 2 !)

Gynéco : dysménorrhée primitive, ménorragie fonctionnelle

Urologie : colique néphrétique

Autres
– fermeture du canal artériel 0
– prise en charge et prévention des accidents ischémique (aspirine)
– états fébriles

  • Contre-indications

Absolue
– Ulcère gastroduodénal évolutif ou antécédent d’ulcère peptique ou d’hémorragie récurrente (≥ 2 épisodes)
– Allergie
– Syndrome de Fernand-Vidal
– Insuffisance rénale / hépatique sévère/ insuffisance cardiaque sévère
– grossesse (toute la grossesse : Coxibs, T3 : autres AINS)
– infection bactérienne évolutive 0
– infection virale de l’enfant (aspirine) 0
– Varicelle 2
– Cardiopathie ischémique avérée, artériopathie périphérique, ATCD d’AVC (diclofénac, Coxibs) ; HTA non contrôlée (étoricoxib)
– MICI

Relative
– ATCD d’ulcère, asthme, insuffisance rénale/hépatique modérée, HTA…0
– Traitement anti-coagulant 0
– Infection courante tel que angine, rhinopharyngite, otite, toux, infection pulmonaire, lésion cutanée 2

  • Effets indésirables

Allergie ++ (sous toutes ces formes)

Trouble digestif
– ulcères gastroduodénaux et leurs complications (hémorragie si risque élevé), gastralgie, syndrome dyspeptique
– diarrhée aigüe

Trouble rénal 
– insuffisance rénale aigüe fonctionnelle
– Insuffisance rénale chronique
– syndrome néphrotique 

Cardiovasculaires
– Risque thrombotique artériel (Coxibs, diclofénac ++)
– Insuffisance cardiaque
– Risque d’accidents thromboemboliques

Autres
– HTA
– trouble neuro-sensoriels (céphalée, vertige, accouphène)
– troubles obstétricuax (tocolytique, fermeture précoce du canal artériel)
syndrome de Reye

Complication infectieuse 2
– Dermohypodermite, fasciite nécrosante
– Sepsis
– Infection pulmonaire, ORL, neuro

  • Interaction médicamenteuse

AVK (compétition albumine) / antiagrégant plaquettaire = risque hémorragique
Sulfamide hypoglycémiant (compétition albumine) = risque hypoglycémique
Corticoïde (synergie) = toxicité gastrique
Diurétique/IEC/ ARA II (synergie) = Insuffisance rénale aigüe
Antidépresseur ISRS  = risque d’hémorragie digestive

3) Modalités d’emploi 1

A ) Bilan pré-thérapeutique

  • Clinique

Anamnèse
– vérifier l’absence de CI
– contrôler les médicaments en cours

Examen
– recherche foyer infectieux (ORL, cutanée, gynéco, pulmonaire)

  • Paraclinique 0

Pas de bilan systématique !
– hCG si femme en âge de procréer
– Bilan rénal si personne âgée

B ) Prescription  

Règles de bon usage 2

Source : Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et complications infectieuses graves (Point d’information ANSM, avril 2019). La note 1 indique : AINS avec une indication antalgique et/ou antipyrétique (hors indication rhumatologique) : l’acide tiaprofénique, l’acide méfénamique, acide niflumique, l’alminoprofène, le diclofénac, le fénoprofène, le flurbiprofène, l’ibuprofène, le kétoprofène, le morniflumate et le naproxène  2

  • Posologie

Dose : dose minimal efficace, durée la plus courte possible !

Arrêt : brutal (pas de décroissance nécessaire)

  • Mesures associées

Protection gastrique selon risque de complication (cf ci-dessous)

Surveillance dans le cadre d’une prescription prolongée
– clinique : signes de complication
– paraclinique : NFS, bilan hépatique et rénal, INR si AVK 0

  • Guide de prescription

Selon le risque CV et le risque de complication digestive

Facteurs de risque de complications digestives graves
– Age >65 ans
– ATCD d’ulcère gastroduodénal ou d’hémorragie digestive ou d’infection à Helicobacter pylori 
– Traitement anti-aggrégant plaquettaire / AVK / corticoïde
– Affection inflammatoire
– Comorbidités sévères
– Posologie élevée ou association de deux AINS

En pratique : 

Risque Gastro-intestinal
—–
Risque CV
Absent  (Fdr) faible
(1- 2 fdR)
modéré
(≥ 3 fdr ou prise d’AAS)
élevé
( ATCD compl. dig. sévères) 
Absence de risque CV AINS AINS + IPP ou Misoprostol ou Coxibs Seulement si nécessaire : Coxibs + IPP ou Misoprostol Tous les AINS doivent être évités
Présence de risque CV ; Patient sous AAS AINS + IPP ou Misoprostol si AAS ; Utilisation courte ; Eviter Coxibs et diclofénac AINS + IPP ou Misoprostol ; Utilisation courte ; Eviter Coxibs et diclofénac  Ssi nécessaire : AINS + IPP ou Misoprostol ; Utilisation courte ; Eviter Coxibs et diclofénac Tous les AINS doivent être évités
Antécédents d’AVC, coronaropathie, Insuffisance cardiaque (classe NYHA II à IV) Ssi nécessaire : AINS + IPP ou Misoprostol + AAS ; Utilisation courte ; contre indication des Coxibs et diclofénac Ssi nécessaire : AINS + IPP ou Misoprostol + AAS ; Utilisation courte ; contre indication des Coxibs et diclofénac Tous les AINS doivent être évités Tous les AINS doivent être évités



Une question / une remarque ? Merci de faire vivre MedG ! (votre commentaire sera relu avant éventuelle publication)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.