Search
Localisation du mot-clé
Titre
Contenu (corps de texte)
Type de contenu
Articles
Pages (item, matière)
Filtres par catégories
*Plan de fiche
Autre
MGS
OD
Matière
Anatomie
Cardiologie
Dermatologie
Endocrinologie
Génétique
Gériatrie
Gynéco-obstétrique
Hématologie
HGE
Immunologie
Infectieux
Médecine Interne
Néphrologie
Neurologie
Nutrition - Sport
Oncologie
Ophtalmologie
ORL - CMF - Stomato
Orthopédie
Pédiatrie
Pneumologie
Psychiatrie
Rhumatologie
Santé Publique
Sémiologie
Thérapeutique
Urgences
Urologie
Vascu
M

Navigation

Allergie et hypersensibilité : vue d‘ensemble

Atopie

Une Fiche MedG réalisée sans plan prédéfini
Fiche relue par un tiers. Dernière mise à jour le 26/05/20.


Dernières mises à jour

Mai 2020 : relecture et mise à jour de la forme (Camille + Beriel)
Octobre 2019 : publication de la fiche (Vincent)
Sources utilisées dans cette fiche
MG : Informations issues d’une autre fiche MedG, traitant spécifiquement du sujet
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1A : ASSIM 2e édition (Référentiel des enseignants d’Immunopathologie - 2018) [Indisponible en ligne]
1B : CNPU 7e édition (Référentiel de pédiatrie - 2017) [Indisponible en ligne]

1) Généralités 1A

A) Définitions

Hypersensibilité (HS) : réponse anormale et excessive vis-à-vis d’un antigène (Ag) exogène.

On distingue 3 grands types d’HS : les 2 derniers types d’HS sont souvent nommés « Intolérances » par opposition aux phénomènes allergiques.
- HS Immunologique Allergique (HSIA)
- HS Immunologique Non-Allergique (HSINA)
- HS Non-Immunologique (HSNI)

ITEMS HSIA HSINA HSNI
Mécanisme Immunité adaptative, récepteur BRC ou TCR
Formes IgE-médiées (immédiat) et non-IgE-médiées (retardé)
Immunité innée, histaminolibération non-spécifique (HLNS) Effet toxique, enzymatique ou pharmacologique
Sensibilisation OUI Non Non
Exemples IgE-médié : allergie alimentaire, aérienne, latex, ATB…
Non-IgE-médié : allergie de contact, toxidermie, anémie hémolytique
Urticaire à la fraise, réaction aux AINS, morphiniques, PDC iodés, quinolones Intolérance au lactose, angio-oedème bradykinique (IEC, sartans, gliptines)

Sensibilisation : acquisition d’une immunité adaptative (LyT ou Ig) contre un allergène, sur une période de 10j à 4 semaines

Tolérance : absence de symptôme à l’exposition allergènique

Allergie : rupture de tolérance, sous l’effet de multiples facteurs (génétique x environnement x propriétés allergéniques)
- Génétique : HLA, FcεRIB, IL4, IL4-R, IL13, TNFa, CD14… 0
- Environnement : géographie, alimentation, mode de vie, infections (théorie hygiéniste, microbiote). Facteurs adjuvants : pollution aérienne, chaleur, effort physique, alcool, AINS.
- Allergène : aéro-, trophallergènes, allergènes cutanés ou injectables. Facteur adjuvant : haptènes.

B) Physiopathologie des HSIA

Classification de Gell et Coombs : cette classification devient obsolète mais reste toujours très utilisée. Les types I et IV sont respectivement les archétypes de l’hypersensibilité immédiate et retardée.

Type Physiopath. Clinique Chronologie
I IgE – histamine, tryptase (dégranulation mastocytes et basophiles) Choc anaphylactique, oedème de Quincke, urticaire, bronchospasme
1-6h
II IgG et complément (cytotoxicité) Cytopénie 5-15j
III IgM, IgG et complément, FcR (dépôt de complexes immuns) Maladie sérique, urticaire, vascularite 7-8j (maladie sérique, urticaire)
7-21j (vascularite)
IVa Th1 – IFNγ (inflammation monocytaire) Eczéma de contact 1-21j
IVb Th2 – IL4 et 5 (inflammation éosinophilique) Exanthèmes maculopapuleux (EMP), DRESS
Dermatite atopique 0
1-plusieurs jours (EMP)
2-6 semaines (DRESS)
IVc T cytotoxiques – perforine, granzyme B, FasL (nécrose kératinocytaire via T4 ou T8) EMP, nécrolyse épidermique toxique (NET), exanthème pustuleux 1-2j (érythème pigmenté fixe)
4-28j (NET)
IVd T – IL8, CXCL8 (inflammation neutrophilique) Pustulose exanthématique aiguë généralisée 1-2j

Principales allergies croisées selon le composant allergénique commun
- PR10 : bouleau / pomme, pêche, abricot, cerise
- LPT : armoise, pariétaire / céleri, pêche, noisette
- Profilines, chitinases : latex / banane, fruits exotiques
- Tropomyosines : acariens / crustacés
- Albumines : chats / porc, abat
- (Ammonium substitué ? 0) : l’allergie aux curares est sensibilisée par la pholcodine utilisée dans certains sirops anti-tussifs

C) Epidémiologie et Histoire naturelle des HSIA

Epidémiologie
- Prévalence globale = 30 % avant 15 ans 1B
- Allergies alimentaire = 5-7 % des enfants, parmi lesquels 5 % ont des manifestations graves (choc anaphylactique) ; les allergies aux protéines végétales augmentent avec l’âge, à l’inverse des allergies aux protéines animales 1B
- Allergie au latex : <1% de la population suite aux mesures de prévention
- Allergies médicamenteuses et peranesthésiques : rares

L’évolution typique correspond à la marche atopique : dermatite atopique et allergies alimentaires chez le nourrisson , puis asthme allergique vers 3-4 ans et rhinite/conjonctivite allergique à l'adolescence.

Plus en détail, cette « marche atopique » varie selon l’allergène et l’âge
- Les allergies alimentaires de l’enfant sont souvent transitoires (protéines de lait de vache et œuf), sauf pour l’ovomucoïde (blanc d’œuf), la caséine du lait, ou la protéine Ara h2 de l'arachide (risque de persister à l'âge adulte ++).
- Les manifestations respiratoires de l’enfant persistent dans 30 % des cas à l’adolescence
- Les allergies médicamenteuses ont une évolution variable selon le(s) mécanisme(s) 1B


2) Diagnostic 1A

A) Manifestations cliniques (fiches dédiées)

Atteinte Clinique Bilan
Anaphylaxie Atteinte généralisée aiguë Tryptase sérique
Rhinite Ecoulement clair, éternuement en salve, prurit, obstruction Rechercher asthme associé
Conjonctivite Prurit, larmoiement clair, oedème et érythème des conjonctives ± photophobie, éczéma des paupières  
Asthme Toux, oppression thoracique, dyspnée, sibilants. Rx thorax, EFR et tests allergo
Atteinte Digestive Aspécifique (immédiat / retardé)
Oesophagite à éosinophiles : dysphagie
Sd d’entérocolite induite par les protéines alimentaires (SEIPA) : vomissement, diarrhée
Tests allergo
Atteinte Cutanée Immédiate Urticaire (derme) : papules rouge migratrices, prurit
Angio-œdème (hypoderme) : histaminique (œdème de Quincke), bradykinique
AO bradykinique : rechercher déficit C1-inhibiteur
Atteinte Cutanée Retardée Eczéma : de contact, dermatite atopique (xérose, poussées au visage et aux plis)
Toxidermies : exanthème maculo-papuleux, pustulose aiguë généralisée, sd DRESS, nécrolyse épidermique toxique (NET)
Tests allergo

B) Explorations

Cf. Tests allergologiques pour la description des principaux tests, et Substances allergènes pour les principales substances à rechercher

De manière générale :
- HS immédiate : prick-tests, IDR, IgE, tryptase sériques, test d’activation des basophiles
- HS retardée : patch-tests, IDR, test d’activation des lymphocytes
- Eventuellement dans les 2 cas, un test d’éviction-réintroduction permet de confirmer / infirmer le diagnostic d’hypersensibilité

3) Traitement des HSIA 1A

De nombreuses classes médicamenteuses sont utiles au traitement des allergies : anti-histaminiques, inhibiteurs de dégranulation, anti-leucotriènes, corticoïdes, anticholinergiques, anti-IgE, anti-cytokines…

Le traitement recouvre 3 volets

  • Traitement préventif

Eviction allergène, émollients
± Antihistaminiques et bronchodilatateurs

  • Traitement symptomatique

Anti-histaminique, bronchodilatateur, corticoïde
± Adrénaline si anaphylaxie grade > 1, à répéter toutes les 5 min en l’absence d’amélioration

  • Traitement curatif : immunothérapie allergénique (ITA)

L’ITA consiste en la réintroduction progressive de l’allergène avec dose d’entretien sur > 1 an dans le but de rétablir une tolérance (réduction ou suppression des symptômes).

Indications 1B : autorisée à partir de 5 ans
- Enfant monosensibilisé ou 1 allergène dominant
- Composante allergique au 1er plan des manifestations cliniques
- Eviction impossible de l’allergène (ex : graminées, acariens)
- Pression thérapeutique importante pour le contrôle des symptômes

L’ITA concerne essentiellement les pneumallergènes. La désensibilisation aux hyménoptères est indiquée si les réactions à la piqûre sont étendues ou systémiques ; la désensibilisation aux trophallergènes est encore du domaine de la recherche. 1B

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Notes pour les commentaires : nous somme très heureux de recevoir des commentaires. Cependant, nous tenons à préciser que : 1- nous ne sommes pas des spécialistes ; 2- comme vous, nous recherchons les réponses sur le net ; 3- nous sommes très peu et ne pouvons donc pas répondre systématiquement. N'hésitez donc pas, si une information dans la fiche manque, à poser la question et y répondre vous-même après recherche ! Merci !

Mon Espace Perso
(connexion/ déconnexion)

     

Mes Fiches Personnelles de l’article
(connexion nécessaire)

Options de personnalisation du PDF

Hors inscription et en cas de compte ‘Inactif’, les PDF générés sont protégés. Créez un compte et connectez-vous pour créer un PDF non-protégé et accéder aux options de personnalisation suivantes.

 




 

 

Ailleurs sur MedG
Liens internes

 Pages liées
Matière(s) : Immunologie
Item(s) R2C (ECNi) : 186 (182)

Articles liés
Tests allergologiques
Anti-histaminique
Substances allergènes

Bibliothèque
Liens externes associés

Recommandations et référentiels

Fiches
CERF-CNEBMN (Réf. d’Imagerie médicale – Radiologie – Médecine nucléaire - 2019) [Indisponible en ligne]
ASSIM 2e édition (Réf. d’Immunopathologie - 2018) [Indisponible en ligne] Ce ref n‘étant pas en accès libre (ni une version antérieure de moins de 5 ans), nous l‘avons lié à toutes les fiches de la matière. Il se peut donc que le thème de cette fiche ne soit pas traité dans ce livre.
CEP - Allergies et Hypersensibilité, Allergies Respiratoires (Réf. de Pneumologie - 2017)
Conjonctivite allergique (Fiche de synthèse - Ophtalmoclic, 2016)
Réaction cutanée chez un enfant qui prend un médicament (Fiche de synthèse - PaP en pédiatrie, 2016)
Allergie aux protéines du lait de vache (Fiche de synthèse - PaP en pédiatrie, 2016)

Recommandations
Pertinence des soins en allergologie et immunologie (Fiche Bon Usage - HAS, 2018)

Publications scientifiques
(Section vide)


Outils de consultation

Les collyres anti-allergiques (Document - OphtalmoClic)
Carte de vigilance des pollens (Outil interactif - RNSA)
Fiche recueil alimentaire (Document - Pediaa)


Documents grand public

Vivre asthmatique et/ou allergique (Association)
Association française pour la Prévention des Allergies (Association)
Association Asthme et Allergies (Association)

Un doc. est absent ?
Vous ne trouvez pas l’info ?


Dites le-nous !
ou
Proposez un lien vers une référence (new) !
(connexion nécessaire)


Recherche sur


Voir aussi sur1000 guides cliniques pour MG,
par le Collège de la Médecine Générale

    Formulaire de contact destiné à la gestion des liens externes. Pour tout autre sujet, merci d‘utiliser ce formulaire

    Problème*
    Il n‘existe pas de lien „reco“ pour cette ficheJe connais un document non référencéUn lien comporte une erreur ou est cassé

    Je propose un nouveau lien (Entrez un URL)

    Vos coordonnées
    Pour vous demander des précisions ou vous remercier ! Si vous êtes inscrit, merci de noter votre pseudo. Votre adresse de messagerie ne sera pas enregistrée


    Search
    Localisation du mot-clé
    Titre
    Contenu (corps de texte)
    Type de contenu
    Articles
    Pages (item, matière)
    Filtres par catégories
    *Plan de fiche
    Autre
    MGS
    OD
    Matière
    Anatomie
    Cardiologie
    Dermatologie
    Endocrinologie
    Génétique
    Gériatrie
    Gynéco-obstétrique
    Hématologie
    HGE
    Immunologie
    Infectieux
    Médecine Interne
    Néphrologie
    Neurologie
    Nutrition - Sport
    Oncologie
    Ophtalmologie
    ORL - CMF - Stomato
    Orthopédie
    Pédiatrie
    Pneumologie
    Psychiatrie
    Rhumatologie
    Santé Publique
    Sémiologie
    Thérapeutique
    Urgences
    Urologie
    Vascu