Search
Localisation du mot-clé
Titre
Contenu (corps de texte)
Type de contenu
Articles
Pages (item, matière)
Liens Externes
Sous-titre de fiche MedG
Sous-titre

Dyshidrose palmo-plantaire

Dysidrose, eczema dysidrosique, Eczéma vésiculeux chronique palmo-plantaire, pompholyx

Fiche MGS
Une Fiche MedG Maladie et Grand Syndrome
Fiche relue par un tiers. Dernière mise à jour le 29/07/21.

Dernières mises à jour
Juillet 2021 : relecture, mise à jour de la forme (Thomas)
– Mai 2021 : création de la fiche (Beriel)
Sources utilisées dans cette fiche
MG : Informations issues d’une autre fiche MedG, traitant spécifiquement du sujet
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
2 : Dysidrose (Fiche de synthèse – Thérapeutique dermatologique, 2019)

1) Généralités 2

Déf : variété particulière d’eczéma de topographie palmo-plantaire avec présence de vésicules sur les faces lat. des doigts et des orteils ainsi qu’aux paume et plantes. On parle de dysidrose dans les formes simples et d’eczéma dysidrosique en cas de fond érythémateux. 

Physiopathologie encore mal comprise, indépendantes des canaux sudoraux 

Épidémiologie 
– Cas sporadiques +++
– Présence dans le monde entier, mais rareté en Asie 
– Pas de prédominance au niveau du sexe
– Surtout l’adulte, parfois l’enfant
– Dysidrose et eczéma dysidrosique = 5-27% des eczémas des mains
– Cas de dysidrose familiale rapportés (transmission autosomique dominant) 

2) Diagnostic 2

Clinique Paraclinique
Eruption vésiculeuse prurigineuse

A ) Clinique

  • Anamnèse

Facteur de risque 1scientifiquement tous discutables, voir source
– Atopie
– Hyperhidrose 
– Contact avec certains allergènes (parfois ingestion alimentaire) : métaux (nickel, chrome, cobalt), parfums, baume du Pérou, para-phénylènediamine (contenue dans les colorations capillaires)
– Intertrigos inter-orteils fongiques 
– Tabac 
– Autres : perfusions d’immunoglobulines polyvalentes, facteurs exogènes irritants (cosmétiques irritants, port prolongé de gants, etc.), photosensibilité, stress, prise d’acide acétylsalicylique , contraception orale 

Les professions à risque sont donc : 
– Boulangerie 
– Boucherie
– Métallurgie 
– Travail en cuisine 
– Métiers de la restauration 
– Monde hospitalier ou des soins à domicile 

Signes fonctionnels : prurit féroce (peut précéder ou accompagner l’éruption) 

  • Examen physique

Tableau classique
– Eruption de vésicules claires distribuées de façon symétrique sur les faces lat. des doigts et des orteils ainsi qu’aux paume et plantes
– Vésicules qui confluent avant de sécher sans se rompre 

Photo de dysidrose
Source : wikipédia ; auteur : Maslesha

Autres formes
– confluence des vésicules de départ ⇒ aspect de bulles multiloculées qui éclatent et s’érodent donnant lieu à un suintement (dysidrose bulleuse) 
– vésicules hémorragiques surtout dans les variétés bulleuses (dysidrose hémorragique)
– Fond érythémateux ou érythémato-squameux (eczéma dysidrosique) 
– Lésions purement érythémato-squameuses à la phase régressive 

B ) Paraclinique

Diagnostic en général clinique.

Histologie : image d’une dermatite spongiotique et vésiculeuse. 

C ) Diagnostic différentiel

Pseudo-dysidrose 
Eczéma de contact allergique : souvent asymétrique
– Dermatoses bulleuses (pemphigoïdes ++) : lésions à d’autres endroits
– Pustuloses (psoriasis pustuleux, pustuloses palmo-plantaires) : pustuleux d’emblée
– Gale
– Acropustulose infantile. 

3) Evolution 2

A) Histoire naturelle

Récidives fréquentes (parfois subintrantes) 

B) Complications

Surinfection (rare)
– Transformation des vésicules et bulles en pustules
– Traînées lymphangitiques apparaissant sur les avant-bras et les bras 
– Adénopathies douloureuses dans les régions épitrochléennes et axillaires 

Retentissement fonctionnel et psychologique
– Véritable handicap des mains (surtout en cas de poussées répétées) 
– Altération de la vie socio-professionnelle 

4) PEC 2

A ) Bilan initial

bilan
Détection des facteurs favorisants/aggravants 
– Détection d’une hyperhidrose palmaire ou plantaire associée : interrogatoire, test à l’amidon iodé 
– Détection d’un eczéma de contact allergique : test épicutanés 
– Investigation anamnestique des autres facteurs environnementaux favorisant
Evaluation du retentissement de la maladie : score DASI (Dysidrotic Eczema Area and Severity Index)

B ) Traitement

  • Objectif thérapeutique

3 objectifs :
– Supprimer l’inflammation et la formation de vésicules 
– Diminuer le prurit 
– Prévenir et/ou traiter la surinfection 

  • Moyens thérapeutiques

Corticothérapie locale +++
– Corticothérapie locale instaurée le soir, sous occlusion ou non 
– Préférer les crèmes aux pommades 
– Phase aiguë : corticoïdes à activité très forte
– Phase régressive : corticoïdes à activité modérée 

Autres traitements locaux :
– Inhibiteurs des calcineurines
– Rétinoïdes locaux : bexarotène 1% gel (Targretin Gel®)
 
Traitements systémiques
– Corticothérapie générale : exceptionnellement indiquée
Traitements immunomodulateurs

Autres traitements
– Toxine botulique
– Photothérapie
– Ionophorèse : permet le contrôle de la transpiration excessive, en traitement adjuvant en association aux dermocorticoïdes (améliore le prurit et la durée de rémission)

  • Stratégie thérapeutique

« Globalement, la thérapeutique est dès lors dictée par l’expérience et le bon sens » 2

Eviter les facteurs favorisant +++
– éviter le contact prolongé avec l’eau, lavage des mains intempestifs
– bien sécher les mains et les pieds
– éviter le contact avec produits irritants, parfois certains fruits ou légumes (port de gant)
– port de chaussette en coton

Traitement mécanique systématique : percer chacune des lésions pour les vider de leur contenu ++ (entraîne une diminution considérable de la sensation de tension douloureuse)

Traitement médicamenteux :
– adapté à la maldie : son extension, son intensité et son retentissement
– en cas de dysidrose récidivante, association des traitements locaux (dermocorticoïdes, inhibiteurs des calcineurines, béxarotène topique) avec un traitement adjuvant (balnéothérapie-PUVAthérapie, PUVAthérapie locale).

Remarque : pas de régime alimentaire particulier 



Cette fiche vous plaît-elle ? Vous remarquez des erreurs ou imprécisions ? Donnez-nous votre avis !

Un formulaire et les commentaires publics ci-dessous sont prévus à cet effet.

Une réponse à “Dyshidrose palmo-plantaire”

Laisser un commentaire

A lire avant de soumettre un commentaire :
– Les commentaires sont ouverts pour nous faire part de toute erreur, omission, question, complément d’information, … dans le but d’améliorer cette fiche de synthèse.
– Merci de nous indiquer systématiquement la source de chaque information fournie ! Si cela correspond à votre pratique, indiquez-nous votre spécialité.
– Les commentaires sont manuellement validés par l’équipe MedG. Il ne sera pas donné suite aux demandes de prise en charge personnelle, et de tels commentaires ne seront pas publiés.

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mon Espace Perso
(connexion/ déconnexion)


Mes Fiches Personnelles de l’article
(connexion nécessaire)

Options de personnalisation du PDF

Hors inscription, les PDF générés sont protégés. Créez un compte et connectez-vous pour créer un PDF non-protégé et accéder aux options de personnalisation suivantes.








Ailleurs sur MedG
Liens internes

Pages liées
Matière(s) : Dermatologie
Item(s) R2C (ECNi) : 187 (183)

Articles liés
Dermatite – eczéma (photo)
Eczéma de contact
Dermatite atopique
Urticaire chronique spontanée
Urticaire chronique induite
Urticaire chronique
Urticaire aiguë

Bibliothèque
Liens externes associés

Recommandations et référentiels

Fiches
Dysidrose (Fiche de synthèse - Thérapeutique dermatologique, 2019)
CEDEF - Hypersensibilités et allergies cutanéo-muqueuses chez l’enfant et l’adulte (Réf. de Dermatologie - 2017)

Recommandations
(Section vide)

Publications scientifiques
(Section vide)


Outils de consultation

(Section vide)


Documents grand public

Dermato-Info (Site Web) Site d'information grand public de la société française de dermatologie
Ameli.fr (Site Web) Site de la CPAM, contenant des informations tout public sur de très nombreux symptômes et maladies

Un doc. est absent ? Vous ne trouvez pas l’info ?


Dites le-nous !
ou
Proposez un lien vers une référence (new) !
(connexion nécessaire)


Recherche sur


Voir aussi sur

1000 guides cliniques pour MG, par le Collège de la Médecine Générale