Toxoplasmose

Fiche MGS
Une Fiche MedG Maladie et Grand Syndrome
Fiche relue par un tiers. Dernière mise à jour le 14 avril 2019.

Infectiologie
Fiche réalisée selon le plan MGS
Item ECNi 169


Dernières mises à jour
Avril 2019 : ajout de la source CNGOF, précisions concernant la transmission mère-enfant et la PEC d’une séroconversion gravidique (Vincent)
Septembre. 2018 : création de la fiche (Beriel + Thomas)
Sources
MG : Informations issues d’une autre fiche MedG, traitant spécifiquement du sujet
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1A : ECN Pilly 2018 – item 169 (référentiel des enseignants d’infectieux)
1B : CNGOF 4e édition 2018 – item 26 (référentiel des enseignants de gynéco-obstétrique – indisponible en ligne, lien vers l’édition 2015)
Sommaire
1) Généralité
2) Diagnostic
– A) Clinique
– B) Paraclinique
– C) Diagnostics différentiels
3) Evolution
4) PEC
– A) Traitement
– B) Prévention

1) Généralité 1A

Déf : Zoonose cosmopolite due à un parasite protozoaire, Toxoplasma gondii

Physiopathologie : Une fois dans le tube digestif, Toxoplasma gondii atteint les ganglions mésentériques et les autres organes. Dissémination en 8 jours à 6 mois dans le sang puis bradyzoïtes intra-cellulaires qui s’accumulent en kyste dans le muscle et le SNC 0.

Transmission
– Transmission directe par ingestion d’aliments contaminés par les oocytes contenus dans les excréments de chat (hôte définitif)
– Consommation de viande de bœuf ou de porc crue ou mal cuite contenant des kystes
– Transmission transplacentaire 1B : risque de transmission croissant avec le terme (de 1 % avant 7SA à > 50 % au T3), mais gravité décroissante avec l’âge gestationnel au moment de la transmission (embryo-foetopathie au T1, formes séro pures ou choriorétinite au T3)

Epidémiologie 1B : parmi les 46 % de femmes enceintes séronégatives, 2 % font une séroconversion gravidique, aboutissant à 1500-2000 formes congénitales par an

2) Diagnostic 1A

Clinique Paraclinique
asthénie, fièvre modérée, polyadénopathies
céphalées, arthromyalgies
éruption maculo-papuleuses
Sérologie
PCR 

A ) Clinique

Toxoplasmose du sujet immunocompétent (primo-infection)
– Souvent asymptomatique (80%-90% des cas)
– Asthénie, fièvre modérée, polyadénopathies (cervicale et occipitale), céphalées, arthromyalgies, éruption maculo-papuleuses
– Choriorétinite (5 à 10 %)

Toxoplasmose du sujet immunodéprimé (souvent réactivation d’ancien kystes cérébraux ou oculaires)
– Abcès cérébraux avec signes de focalisations neurologiques, fièvre inconstante
– Choriorétinite

Toxoplasmose intraplacentaire ou congénitale 1B
– Forme infraclinique (70 % des contaminations in utero)
– Forme légère (choriorétinite, 25 %)
– Forme grave (atteinte neurologique, < 5% 1B, avortement, hydrocéphalie, RCIU 0)

B ) Paraclinique

Biologie à la phase aiguë (aspécifique) : syndrome mononucléosique et hyperéosinophilie modérés, cytolyse hépatique

Sérologie
– Présence d’IgM (souvent IgG déjà présents)
– Pendant la grossesse, dépistage systématique par sérologie au T1 (sauf immunité documentée antérieurement), répétée mensuellement chez les femmes non-immunisées 1B.

PCR (dg de certitude) : sur humeur aqueuse, LCS, Biopsie cérébrale, Liquide amniotique (2% de faux négatifs 1B)

C ) Diagnostic différentiel

Chez sujet immunodéprimé : autres causes d’abcès cérébral

3) Evolution 1A

 La primo infection évolue favorablement sans traitement chez l’immunocompétent

4) PEC 1A

A ) Bilan

TDM ou IRM cérébrale injectée en urgence si suspicion de forme cérébrale 0

Bilan d’une séroconversion gravidique 1B
– Suivi écho mensuel (recherche de signes foetaux d’infection neuro : hydrocéphalie, calcifications…)
– Amniocentèse pour recherche de toxoplasma par PCR dans le LA, après 18 SA et ≥ 6 semaines après la séroconversion

B ) Traitement

Chez l’immunocompétent : pas d’indication de traitement de la primo-infection (ttt symptomatique simple) sauf chez la femme enceinte (spiramycine 1ère intention)

Chez l’immunodéprimé avec forme cérébrale : Pyriméthamine + acide folinique + sulfadiazine pendant 6 semaines

C ) Prévention

Prévention primaire 0
– Eviter le contact avec les excréments de chat
– Consommer des aliments bien lavés
– Bien cuire la viande avant consommation

Prévention secondaire chez l’immunodéprimé : idem forme cérébrale à demi dose tant que les lymphocytes CD4 sont < 200 / mm3 (risque de réactivation)

PEC d’une séroconversion gravidique 1B : selon le bilan
– Echo et PCR négatives : spiramycine 1ère intention jusqu’à la fin de grossesse (réduit le risque de transmission materno-foetale)
– Echo normale et PCR positive (fœtus infecté) : sulfadiazine (réduit la fréquence des atteintes cérébrales, pas les choriorétinites) + acide folinique, surveillance écho rapprochée tous les 15 jours
– Echo anormale et PCR positive (fœtus symptomatique) : discuter IMG, sinon PEC comme une infection foetale asymptomatique
– Suivi de l’enfant : clinique et sérologique (disparition des Ig maternelles après 4-6 mois), fond d’oeil, écho transfontanellaire




Une question / une remarque ? Merci de faire vivre MedG ! (votre commentaire sera relu avant éventuelle publication)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.