Search
Localisation du mot-clé
Titre
Contenu (corps de texte)
Type de contenu
Articles
Pages (item, matière)
Liens Externes
Sous-titre de fiche MedG
Sous-titre

Tungose

Fiche MGS
Une Fiche MedG Maladie et Grand Syndrome
X Fiche non-relue par un tiers, créée le 29/09/20.
Dernières mises à jour
– Septembre 2020 : création de la fiche (Beriel)
Sources utilisées dans cette fiche
MG : Informations issues d’une autre fiche MedG, traitant spécifiquement du sujet
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1 : ANOFEL – Myiases et tungoses (Réf. collège de Parasito. et mycologie – 2019) [Indisponible en ligne – lien vers l’édition 2016]

1) Généralités 1

Déf : la tungose ou « puce chique » est une parasitose bénigne généralement localisée au pied, due à l’enkystement dans l’épiderme d’une puce fécondée du genre Tunga.

Physiopathologie 
La puce gravide en se développant dans l’épiderme produit une réaction inflammatoire locale avec risque de surinfection. 

Épidémiologie
Données épidémiologiques 
 – Tunga penetrans = espèce le plus fréquent chez l’Homme
  . présente en zone tropicale : en Amérique (Caraïbes, du nord de l’Argentine et du Chili jusqu’en Mexique, sauf les zones d’altitude), dans toute l’Afrique intertropicale, Madagascar, quelques cas sporadiques en Asie 
 . les cas européens sont tous importés 

Mode de contamination  : marche pied nus au contact des femelles adultes qui perforent activement l’épiderme.

Parasitologie 
Agent pathogène
– Espèces du genre Tunga 
– Taille réduite (0,8-1 mm) 
– Seule la femelle devient parasite 

Cycle évolutif 
– La femelle devient parasite en s’enkystant entièrement dans la peau de son hôte 
– Les tissus épidermiques de l’hôte recouvrant l’abdomen sertissent la puce chique dans la peau, ne laissant ouvert sur l’extérieur que les stigmates respiratoires et l’orifice de ponte
– Se nourrissant en permanence, la femelle devient par distension extrême de son abdomen, une boule blanchâtre de 5-7 mm de diamètre 
– La ponte commence au bout de 8-10 jours et se prolonge toute la vie de la puce soit 3-4 semaines 
– Les œufs (200-250) émis dans un sol sableux en climat chaud et humide libèrent une larve qui évolue à l’état adulte en 8 jours 
– Après 2 semaines et 2 mues, la larve se nymphose en 8 jours environ et du cocon sort l’adulte. 

2) Diagnostic 1

Clinique Paraclinique
petit nodule blanchâtre centré par un point noir

A ) Clinique

– Formation en 4-5 jours d’un petit nodule blanchâtre centré par un point noir, de 5-7 mm (aspect en « boule de gui »)
– Prurit, douleurs
– Localisation 
 . pied (localisation préférentielle) avec atteinte sous unguéale classique et particulièrement douloureuse des orteils 
 . voûte plantaire
 . régions péri-malléolaires
Note : la petitesse du saut des Tunga expliques la localisation basse. 

B ) Paraclinique

Le diagnostic positif est clinique et repose sur la localisation et l’aspect de la lésion. 

C ) Diagnostic différentiel

– Myiases furonculeuse
– Echarde 

3) Evolution 1

Parasitose bénigne.

4) PEC 1

A ) Traitement

– Extirpation du parasite par énucléation 
 . parfois précédée d’une anesthésie locale à cause de la douleur 
 . désinfection de la petite plaie 
 . contrôle du VAT 
– Prescrire un traitement antibiotique en cas de surinfection ou de lésions multiples en nid d’abeille
– Proposer un traitement topique à base d’Ivermectine pour les lésions multiples

B ) Prévention

– Eviction de la marche pieds nus ou en chaussures ouvertes sur les sols sablonneux et à proximité des foyers classiques : élevages de porcs, de moutons, de chèvres et zones spécifiques des chiens.

 

Cette fiche vous plaît-elle ? Vous remarquez des erreurs ou imprécisions ? Donnez-nous votre avis !

Un formulaire et les commentaires publics ci-dessous sont prévus à cet effet.

Laisser un commentaire

A lire avant de soumettre un commentaire :
– Les commentaires sont ouverts pour nous faire part de toute erreur, omission, question, complément d’information, … dans le but d’améliorer cette fiche de synthèse.
– Merci de nous indiquer systématiquement la source de chaque information fournie ! Si cela correspond à votre pratique, indiquez-nous votre spécialité.
– Les commentaires sont manuellement validés par l’équipe MedG. Il ne sera pas donné suite aux demandes de prise en charge personnelle, et de tels commentaires ne seront pas publiés.

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mon Espace Perso
(connexion/ déconnexion)


Mes Fiches Personnelles de l’article
(connexion nécessaire)

Options de personnalisation du PDF

Hors inscription, les PDF générés sont protégés. Créez un compte et connectez-vous pour créer un PDF non-protégé et accéder aux options de personnalisation suivantes.




Ailleurs sur MedG
Liens internes

Pages liées
Matière(s) : Infectieux
Item(s) R2C (ECNi) : +35

Articles liés
Classification des parasites
Syndrome de larva migrans
Filariose
Syndrome de Larva migrans cutanée
Anisakidose
Toxocarose
Filariose à Loa loa
Onchocercose
Filariose lymphatique
Myiases
Voir plus...

Bibliothèque
Liens externes associés

Recommandations et référentiels

Fiches
ANOFEL - Myiases et tungoses (Réf. de Parasito. et mycologie - 2019) [Indisponible en ligne - lien vers l’édition 2016]

Recommandations
(Section vide)

Publications scientifiques
(Section vide)


Outils de consultation

(Section vide)


Documents grand public

Ameli.fr (Site Web) Site de la CPAM, contenant des informations tout public sur de très nombreux symptômes et maladies

Un doc. est absent ? Vous ne trouvez pas l’info ?


Dites le-nous !
ou
Proposez un lien vers une référence (new) !
(connexion nécessaire)


Recherche sur


Voir aussi sur

1000 guides cliniques pour MG, par le Collège de la Médecine Générale