Toxoplasmose

Infectiologie
Fiche réalisée selon le plan MGS
Item ECNi 169


Dernières mises à jour
Septembre. 2018 : création de la fiche (Beriel + Thomas)
Sources
MG : Informations issues d’une autre fiche MedG, traitant spécifiquement du sujet
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1 :PILLY 2018 – 5e édition (référentiel des enseignants d’infectieux)
Sommaire
1) Généralité
2) Diagnostic
– A) Clinique
– B) Paraclinique
– C) Diagnostics différentiels
3) Evolution
4) PEC
– A) Traitement
– B) Prévention

1) Généralité 1

Déf : Zoonose cosmopolite due à un parasite protozoaire, Toxoplasma gondii

Physiopathologie : Une fois dans le tube digestif, Toxoplasma gondii atteint les ganglions mésentériques et les autres organes. Les situations d’immunodépression favorise une réactivation de la pathologie.

Epidémiologie – Transmission
– Transmission directe par ingestion d’aliments contaminés par les oocytes contenus dans les excréments de chat (hôte définitif)
– Consommation de viande de bœuf ou de porc crue ou mal cuite contenant des kystes
– Transmission transplacentaire

2) Diagnostic 1

Clinique Paraclinique
asthénie, fièvre modérée, polyadénopathies
céphalées, arthromyalgies
éruption maculo-papuleuses
Sérologie
PCR 

A ) Clinique

Toxoplasmose du sujet immunocompétent (Primo infection)
– Souvent asymptomatique (80%-90% des cas)
– Asthénie, fièvre modérée, polyadénopathies (cervicale et occipitale), céphalées, arthromyalgies, éruption maculo-papuleuses
– Choriorétinite (5 à 10 %)

Toxoplasmose du sujet immunodéprimé 0
– Abcès cérébraux avec signes de focalisations neurologiques + fièvre
– Choriorétinite

Toxoplasmose intraplacentaire ou congénitale (plus grave si survient tôt sur la grossesse)
– Risque d’avortement, d’hydrocéphalie, de RCIU
– Risque de Choriorétinite congénitale

B ) Paraclinique

Sérologie : présence d’IgM (souvent IgG déjà présents)

PCR : sur humeur aqueuse, LCS, Biopsie cérébrale, Liquide amniotique

C ) Diagnostic différentiel

Chez sujet immunodéprimé : autres causes d’abcès cérébral

3) Evolution 1

 La primo infection évolue favorablement sans traitement chez l’immunocompétent

4) PEC 1

A ) Traitement

– Chez l’immunocompétent : pas d’indication de traitement de la primo infection
– Chez l’immunodéprimé avec forme cérébrale : Pyriméthamine + acide folinique + sulfadiazine pendant 6 semaines (forme cérébrale).
– Chez la femme enceinte : spiramycine

B ) Prévention

Prévention primaire 0
– Eviter le contact avec les excréments de chat
– Consommer des aliments bien lavés
– Bien cuire la viande avant consommation

Prévention secondaire
– Chez immunodéprimé : Prophylaxie secondaire à demi dose avec Pyriméthamine + acide folinique + sulfadiazine  si taux CD4 < 200/mm3 (risque de réactivation)
– Chez femme enceinte non immunisée :  suivi sérologique systématique 0

Une question / une remarque ? Merci de faire vivre MedG ! (votre commentaire sera relu avant éventuelle publication)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.