Search
Localisation du mot-clé
Titre
Contenu (corps de texte)
Type de contenu
Articles
Pages (item, matière)
Liens Externes
Sous-titre de fiche MedG
Sous-titre

Dracunculose

dragonneau, Ver de guinée

Fiche MGS
Une Fiche MedG Maladie et Grand Syndrome
X Fiche non-relue par un tiers, créée le 14/09/20.
Dernières mises à jour
– Septembre 2020 : création de la fiche (Beriel)
Sources utilisées dans cette fiche
MG : Informations issues d’une autre fiche MedG, traitant spécifiquement du sujet
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1 :  ANOFEL – Dracunculose (Référentiel des enseignants de Parasito. et mycologie – 2019) [Indisponible en ligne – lien vers l’édition 2016]

1) Généralités 1

Déf : helminthose tissulaire et sous cutanée due à un nématode : Dracunculus medinensis

Physiopathologie 
Les migrations ectopiques du ver et la surinfection rétrogrades des orifices de sortie du ver sont à l’origine de la symptomatologie. Lors de la migration, le ver s’arrête parfois sans perforer la peau, meurt et se calcifie sans provoquer de troubles.
La rupture spontanée ou provoquée du ver ⇒ phénomènes réactionnels inflammatoires parfois surinfectés. 

Épidémiologie
– 25 cas humains notifiés à l’OMS en 2016 (Éthiopie, Mali, Tchad, Soudan du Sud ++)
– Transmission par ingestion d’une eau contenant les cyclops parasités

Parasitologie 
Agent pathogène
– Vers adultes 
 . mâle : ne dépasse jamais quelques cm de long
 . femelle : blanchâtres, peuvent atteindre 50 cm – 1 m sur 2 mm de diamètre 
– Larves 
 . allongées
 . 500 μm-750 μm par 15-20 μm
 . cuticule striée transversalement 
 . durée de vie : quelques jours dans l’eau

Hôte intermédiaire
– Petit crustacé de l’ordre des Copépodes, du genre Cyclops. 
– Vit en eau douce (mare, puits, étangs, etc.)
– L = 0.5 mm – 3 mm

Hôte définitif :
– Homme +++
– Des cas d’infection du chien ont été répertoriés 

Cycle évolutif 
– Les femelles matures et fécondées migrent avec un tropisme vers les parties déclives du corps de l’homme
– Elles viennent au contact du derme et entraînent la formation d’une phlyctène qui se rompt laissant en place une ulcération au fond de laquelle se trouve l’extrémité antérieure du ver
– Lorsque cette ulcération entre au contact de l’eau, la tête du ver sort et la paroi utérine se rompt, déversant ainsi des embryons dans l’eau
– Il en est ainsi à chaque contact avec l’eau jusqu’à ce que l’utérus se vide. Ce qui s’en suit est la mort in situ du parasite
– Les embryons sont ingérés par un cyclops et poursuivent leur évolution
– Ils se transforment en 1 mois en larves infectantes qui restent dans la cavité générale du copépode
– Après la contamination, les cyclops sont digérés dans l’estomac et libèrent les larves qui traversent la paroi intestinale
– Débute alors une phase de maturation-migration durant environ 1 an 

2) Diagnostic 1

Clinique Paraclinique
Phase d’invasion : asymptomatique 
–  Phlyctène puis ulcération laissant voir l’extrémité antérieure du ver adulte

A ) Clinique

– Phase d’invasion : asymptomatique
– Visualisation du ver adulte sous la peau puis, 
– Réaction localisée : prurit, douleur, urticaire 
– Apparition d’une phlyctène avec sensation de brûlure 
– Rupture de la bulle au contact de l’eau ⇒ ulcération de 5-10 mm de diamètre (extrémité antérieure du ver visible)
– Localisation 
 . cheville +++ (90% des cas)
 . scrotum
 . n’importe quel endroit du corps

 

B ) Paraclinique

Diagnostic clinique et épidémiologique +++

Mise en évidence des embryons (phlyctène, liquide d’arthrite) : exceptionnelle 

C ) Diagnostic différentiel

Pas de données relatives au diagnostic différentiel dans le référentiel 

3) Evolution 1

– Complications mécaniques et inflammatoires lors de la migration du ver dans ou à proximité d’une articulation, le scrotum, la plèvre, le péricarde ou le canal rachidien
– Infection bactérienne (porte d’entrée = orifice de sortie du ver) : tétanos par exemple. 

4) PEC 1

A ) Traitement

– Extraction traditionnelle et douce du ver en l’enroulant progressivement sur un bâtonnet ou favoriser la sortie spontanée du ver par application d’un pansement occlusif gras sur l’orifice de sortie 
– Traitement antibiotique en cas de surinfection 
– Prévention antitétanique 

B ) Prévention

– Filtration de l’eau de boisson 
– Destruction des cyclops par le téméphos (Abate ®) 
– Construction de puits protégés, forage et pompe (pour empêcher le contact direct des malades avec l’eau et la dissémination des larves)
– En cas de dracunculose d’un chien (confinement du chien)

 

Cette fiche vous plaît-elle ? Vous remarquez des erreurs ou imprécisions ? Donnez-nous votre avis !

Un formulaire et les commentaires publics ci-dessous sont prévus à cet effet.

Laisser un commentaire

A lire avant de soumettre un commentaire :
– Les commentaires sont ouverts pour nous faire part de toute erreur, omission, question, complément d’information, … dans le but d’améliorer cette fiche de synthèse.
– Merci de nous indiquer systématiquement la source de chaque information fournie ! Si cela correspond à votre pratique, indiquez-nous votre spécialité.
– Les commentaires sont manuellement validés par l’équipe MedG. Il ne sera pas donné suite aux demandes de prise en charge personnelle, et de tels commentaires ne seront pas publiés.

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mon Espace Perso
(connexion/ déconnexion)


Mes Fiches Personnelles de l’article
(connexion nécessaire)

Options de personnalisation du PDF

Hors inscription, les PDF générés sont protégés. Créez un compte et connectez-vous pour créer un PDF non-protégé et accéder aux options de personnalisation suivantes.




Ailleurs sur MedG
Liens internes

Pages liées
Matière(s) : Infectieux
Item(s) R2C (ECNi) : +35

Articles liés
Classification des parasites
Syndrome de larva migrans
Filariose
Syndrome de Larva migrans cutanée
Anisakidose
Toxocarose
Filariose à Loa loa
Onchocercose
Filariose lymphatique
Tungose
Voir plus...

Bibliothèque
Liens externes associés

Recommandations et référentiels

Fiches
ANOFEL - Dracunculose (Réf. de Parasito. et mycologie - 2019) [Indisponible en ligne - lien vers l’édition 2016]

Recommandations
(Section vide)

Publications scientifiques
(Section vide)


Outils de consultation

(Section vide)


Documents grand public

Ameli.fr (Site Web) Site de la CPAM, contenant des informations tout public sur de très nombreux symptômes et maladies

Un doc. est absent ? Vous ne trouvez pas l’info ?


Dites le-nous !
ou
Proposez un lien vers une référence (new) !
(connexion nécessaire)


Recherche sur


Voir aussi sur

1000 guides cliniques pour MG, par le Collège de la Médecine Générale