Search
Localisation du mot-clé
Titre
Contenu (corps de texte)
Type de contenu
Articles
Pages (item, matière)
Liens Externes
Sous-titre de fiche MedG
Sous-titre

Scarlatine

syndrome du choc toxique sptreptococcique

Fiche MGS
Une Fiche MedG Maladie et Grand Syndrome
Fiche relue par un tiers. Dernière mise à jour le 21/07/21.
Dernières mises à jour
Juillet 2021 : MaJ avec CNPU 2021 et Antibioclic. Modification indication TDR. Ajout syndrome de choc. Amélioration partie dg diff. Ajout source 3. Autres modif. mineures de forme (Thomas)
Septembre 2019 : Relecture de la fiche, Publication (Beriel)
Mars 2017 : Création de la fiche (Vincent)
Sources utilisées dans cette fiche
MG : Informations issues d’une autre fiche MedG, traitant spécifiquement du sujet
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1  : CNPU 8e édition (Réf. de Pédiatrie – 2021) [Indisponible en ligne – lien vers l’édition 2014]
2 : Scarlatine (Outil interactif – Antibioclic) 
3 : Syndrome du choc toxique staphylococcique (Fiche de synthèse – Orphanet, 2015) 

1) Généralités 1

Déf : La scarlatine est un syndrome toxinique lié à un streptocoque β-hémolytique du groupe A (SGA), Streptococcus pyogenes. La scarlatine constitue la forme bénigne, les formes les plus sévères constituent le syndrome du choc toxique sptreptococcique.

Physiopathologie : La bactérie secrète une toxine érythrogène. Elle est responsable de divers atteintes : Angine ++, atteinte cutanée (parfois) 1laquelle ? Il parle de la scarlatine ici ou d’autres atteintes cutanées ? et atteinte respiratoire ou ostéoarticulaire (rarement).

Transmission : Interhumaine directe par voie aérienne en cas d’angine

2) Diagnostic 1

Clinique Paraclinique
Angine avec vomissement,
Glossite,
exanthème avec granité
TDR du SGA

A ) Clinique

  • Anamnèse

Notion de contage de scarlatine ou d’angine à SGA quelques jours avant

  • Examen physique

Incubation : 3 à 5 jours

Phase invasive (durée de 24h)
– Fièvre élevée à 39°- 40°, frissons
Angine érythémateuse avec tuméfaction amygdalienne important (dysphagie)
– Douleurs abdominales, vomissements ± ADP sous-angulo-maxillaires

Phase éruptive (début 24h après la phase d’invasion)
> Enanthème
– Amygdales tuméfiées et inflammatoires durant 4 – 6j
– Glossite : langue saburrale puis dépapillation centripète réalisant un V lingual puis un aspect framboisé à J6, régression en 1 semaine.
> Exanthème  
– Vastes nappes rouge vif sans intervalle de peau saine, sensation de granité à la palpation
– Siège : Initialement prédomine aux plis de flexion ; Extension en 24h avec respect des paumes, des plantes et de la région péribuccale puis régression dès J6,
– Desquamation post-éruptive «en doigt de gant» des extrémités.
– Dans les formes graves, l’exanthème n’est pas systématique 3

Photos : glossite
Nous n’avons malheureusement pas de photo de rash scarlatiniforme…

langue framboisée – scarlatine
Source : wikipédia ; auteur : Afag Azizova

Forme grave : atteinte multiviscérale (syndrome de choc toxinique)
– digestive : diarrhée, vomissement
– musculaire : myalgie
– neuro : confusion
– rénale, hépatique, hématologique…

B ) Paraclinique 2

Le diagnostic de scarlatine est clinique. Une confirmation paraclinique n’est utile qu’en cas de symptomatologie atypique et chez l’enfant de moins de 30 mois. 2selon le ref. de pédia, TDR systématique

Test de diagnostic rapide (TDR) du SGA ++

Elévation des antistreptolysines (ASLO) : tardive (J10 – J15), inconstante et peu spécifique, ce dosage est inutile en phase aigüe pour le diagnostic.

C ) Diagnostic différentiel 0

Autre cause d’éruption scarlatiniforme :
scarlatine staphylococcique surtout en cas de signe de choc
épidermolyse aigüe staphylococcique : desquammation dans les 24h

Autre cause d’exanthème

Erythrodermie : évolution sur plusieurs semaines

3) Evolution 1

A) Histoire naturelle

La maladie confère une immunité durable pour un même type toxinique.

B) Complications

Les complications sont rares et identiques à celles de l’angine à SGA (RAA et GNA MG)

Risque de défaillance multi-viscérale dans les formes sévères

4) PEC 1

A) Bilan 0

Recherche de complication en cas de mauvaise tolérance

B) Traitement

La PEC rejoint celle de l’angine à SGA. Elle est habituellement ambulatoire, sauf formes compliquées. Pas de suivi particulier à distance (pas de BU).

Traitement curatif : ATBthérapie
– amoxicilline 50mg/kg/jour (max 3g/j chez l’enfant ; 2g par jour chez l’adulte) per os pendant 6 jours en première intention, en 2 prise quotidienne 2

C) Prévention

Prévention secondaire
– Eviction du cas index de la communauté jusqu’à 48h d’ATBthérapie
– ± ATBprophylaxie discutée dans l’entourage à risque d’infection invasive : âge > 65 ans, varicelle évolutive, lésions cutanées étendues (dont brûlures), toxicomanie IV, pathologie chronique, corticothérapie prolongée … (sans dépistage par TDR)

Note : la contagiosité est possible durant la période d’invasion et dans les 48h suivant le début de l’antibiothérapie.

 

Cette fiche vous plaît-elle ? Vous remarquez des erreurs ou imprécisions ? Donnez-nous votre avis !

Un formulaire et les commentaires publics ci-dessous sont prévus à cet effet.

Une réponse à “Scarlatine”

  1. On remarquera le désaccord entre le CNPU et antibioclic sur l’indication du TDR (cf note 2). Nous avons privilégié ici antibioclic.

Laisser un commentaire

A lire avant de soumettre un commentaire :
– Les commentaires sont ouverts pour nous faire part de toute erreur, omission, question, complément d’information, … dans le but d’améliorer cette fiche de synthèse.
– Merci de nous indiquer systématiquement la source de chaque information fournie ! Si cela correspond à votre pratique, indiquez-nous votre spécialité.
– Les commentaires sont manuellement validés par l’équipe MedG. Il ne sera pas donné suite aux demandes de prise en charge personnelle, et de tels commentaires ne seront pas publiés.

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mon Espace Perso
(connexion/ déconnexion)


Mes Fiches Personnelles de l’article
(connexion nécessaire)

Options de personnalisation du PDF

Hors inscription, les PDF générés sont protégés. Créez un compte et connectez-vous pour créer un PDF non-protégé et accéder aux options de personnalisation suivantes.





Ailleurs sur MedG
Liens internes

Pages liées
Matière(s) : Dermatologie, Infectieux, Pédiatrie
Item(s) R2C (ECNi) : 114 (112), 164 (160)

Articles liés
Variole du singe
Miliaire sudorale
Exanthème de l’adulte
Exanthème de l’enfant
Syndrome du choc toxique staphylococcique
Epidermolyse aigüe staphylococcique
Maladie de Kawasaki
Eruption cutanée vésiculopustuleuse
Exanthème subit
Mégalérythème épidémique
Voir plus...

Bibliothèque
Liens externes associés

Recommandations et référentiels

Fiches
CNPU 8e édition (Réf. de Pédiatrie - 2021) [Indisponible en ligne - lien vers l’édition 2014] Ce ref n‘étant pas en accès libre (ni une version antérieure de moins de 5 ans), nous l‘avons lié à toutes les fiches de la matière. Il se peut donc que le thème de cette fiche ne soit pas traité dans ce livre.
CEDEF - Exanthème et érythrodermie de l’enfant et l’adulte (Réf. de Dermatologie - 2017)
Éruptions fébriles de l’enfant (Fiche de synthèse - PaP en pédiatrie, 2016)

Recommandations
(Section vide)

Publications scientifiques
(Section vide)


Outils de consultation

Maladies éruptives, pupuras et dermites de l‘enfant (Document - Dr. Girodias, CHU Montréal) Belles iconographies sur de nombreuses maladies avec atteintes cutanées chez l‘enfant
Scarlatine (Outil interactif - Antibioclic)


Documents grand public

Dermato-Info (Site Web) Site d'information grand public de la société française de dermatologie
Ameli.fr (Site Web) Site de la CPAM, contenant des informations tout public sur de très nombreux symptômes et maladies

Un doc. est absent ? Vous ne trouvez pas l’info ?


Dites le-nous !
ou
Proposez un lien vers une référence (new) !
(connexion nécessaire)


Recherche sur


Voir aussi sur

1000 guides cliniques pour MG, par le Collège de la Médecine Générale