Search
Localisation du mot-clé
Titre
Contenu (corps de texte)
Type de contenu
Articles
Pages (item, matière)
Liens Externes
Sous-titre de fiche MedG
Sous-titre

Impétigo

Fiche MGS
Une Fiche MedG Maladie et Grand Syndrome
Fiche relue par un tiers. Dernière mise à jour le 13/05/20.

Dernières mises à jour
– Mai 2020 : relecture + mise à jour et mise en ligne de la fiche (Beriel)
Avril 2019 : création de la fiche (Vincent)
Sources
MG : Informations issues d’une autre fiche MedG, traitant spécifiquement du sujet
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1A :  Infections cutanéo-muqueuses et des phanères, bactériennes et mycosiques, de l’adulte et de l’enfant (RBP – ECN Pilly 2020, 2019)
1B : CEDEF – Infections cutanéo-muqueuses bactériennes et mycosiques (Référentiel des enseignants de Dermatologie – 2017)
2: Prise en charge des infections cutanées bactériennes courantes (RBP – HAS, 2019. Synthèse PDF)

1) Généralités 1A

Déf : infection de la couche cornée de l’épiderme, due le plus souvent au Staphylococcus aureus , mais parfois au Streptococcus pyogenes ou à l’association des deux bactéries.

Epidémiologie
– infection cutanée bactérienne la plus fréquente chez l’enfant (pic d’incidence : 0-10 ans 2) ; 
– milieux défavorisés +++ ;
– infection très contagieuse par manuportage (épidémies intra-familiales ou scolaires) ;

Etiologies : Staphylococcus aureus (70%) et Streptococcus pyogenes (30%)

2) Diagnostic 1A

Clinique Paraclinique
vésico/bulles péri-orificielles, sur peau inflammatoire ± prélèvement vésicule/bulle ssi échec du traitement

A ) Clinique

  • Anamnèse

Terrain : enfant +++ 

  • Examen physique

Forme habituelle
> Vésico-bulle sur peau inflammatoire 
– rupture de la lésion laissant en place une érosion suintante, puis croûteuse d’aspect jaunâtre (croûte « mélicérique ») ;
– regroupement en placards polycycliques des lésions ;
– topographie : régions péri-orificielles +++ (péri-buccale ++, péri-anale ou péri-génitale chez le nourrisson) mais aussi toutes les zones de la peau ;
> Pas de fièvre 
> ± adénopathie satellite.

Formes cliniques

Pemphigus épidémique des crèches  
– Impétigo péri-anal ou péri-génital des nourrisson ;
– étiologie staphylococcique par macération dans les couches.

Impétiginisation 1B :
– surinfection d’une dermatose sous-jacente (eczéma, varicelle, lymphome cutané ) ou de lésions de grattage (gale, pédiculose, …) ;
– chez l’adulte l’impétigo primitif est rare, impétiginisation ++.

Ecthyma 
– impétigo creusant nécrotique, origine streptococcique ;
– adultes diabétiques ou éthyliques ++
– au début : épaisse couche noirâtre entourée d’un halo inflammatoire laissant une ulcération profonde dans le derme ; 
– cicatrice ++
– topographie : membres inférieurs.

Impétigo bulleux 1B : Staphylocoque productrice d’exfoliatine ;
Note 2 : on parle de formes graves en cas d’ecthyma, lorsque la surface corporelle atteinte par l’impétigo est > 2% de la surface corporelle totale, lorsque l’impétigo a plus de 6 lésions et en cas d’extension rapide des lésions.

B ) Paraclinique 

Le prélèvement bactériologique du contenu vésiculaire n’est habituellement pas nécessaire, il est surtout pratiqué en cas d’échec thérapeutique ou à visée épidémiologique. 

 

3) Evolution 1A

A) Histoire naturelle

– Affection bénigne qui pose  surtout le problème de la contagiosité ;
– guérit sous traitement sans laisser de cicatrice ;
– les complications sont rares.

 

B) Complications

Locales (très rares)  
– abcès sous-cutané ;
– lymphangites ;

Systémique
– Glomérulonéphrite aiguë post-streptococcique (exceptionnelle, < 300 cas/an en France)
– pas de recherche systématique.

 

4) PEC

A) Bilan 1B

Chez l’adulte, tout impétigo doit faire suspecter une impétiginisation (rechercher une gale/une cause de prurit)

B) Traitement 2

  • Mesures générales

– Soins de toilettes quotidiens ou biquotidiens, avec nettoyage à l’eau et au savon suivi d’un rinçage soigneux ; 
– pas d’application d’antiseptiques locaux. 

  • Antibiothérapie 

Impétigo localisé ou peu étendu : antibiothérapie locale par mupirocine : 2 à 3 fois par jour durant 5 jours

Formes graves d’impétigo 
– Antibiothérapie orale pendant 7 jours :
 . en première intention chez l’adulte : Pristinamycine per os (1g x 3/jour) ou Céfalexine per os (2 à 4 g/jour) 
 . en première intention chez l’enfant : Amoxycilline/acide clavulanique (80 mg/kg/jour) ou Céfadroxil (100 mg/kg/jour) 
 . en cas d’allergie à la pénicilline chez l’enfant : Josamycine 50 mg/kg/jour
– applications biquotidiennes de vaseline (après les soins de toilette) ;
– pas d’antibiothérapie locale .

En cas d’impétiginisation : traitement de la dermatose sous-jacente + traitement impétigo

C) Prévention

Éviction de collectivité (si lésions non protégeables par pansement) : 3 jours d’éviction après le début du traitement.

Cette fiche vous plaît-elle ? Vous remarquez des erreurs ou imprécisions ? Donnez-nous votre avis !

Un formulaire et les commentaires publics ci-dessous sont prévus à cet effet.

Laisser un commentaire

A lire avant de soumettre un commentaire :
– Les commentaires sont ouverts pour nous faire part de toute erreur, omission, question, complément d’information, … dans le but d’améliorer cette fiche de synthèse.
– Merci de nous indiquer systématiquement la source de chaque information fournie ! Si cela correspond à votre pratique, indiquez-nous votre spécialité.
– Les commentaires sont manuellement validés par l’équipe MedG. Il ne sera pas donné suite aux demandes de prise en charge personnelle, et de tels commentaires ne seront pas publiés.

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mon Espace Perso
(connexion/ déconnexion)


Mes Fiches Personnelles de l’article
(connexion nécessaire)

Options de personnalisation du PDF

Hors inscription, les PDF générés sont protégés. Créez un compte et connectez-vous pour créer un PDF non-protégé et accéder aux options de personnalisation suivantes.





Ailleurs sur MedG
Liens internes

Pages liées
Matière(s) : Dermatologie, Infectieux
Item(s) R2C (ECNi) : 155 (152)

Articles liés
Epidermolyse aigüe staphylococcique
Panaris
Dermatophytose
Candidose
Onychomycose
Intertrigo
Dermohypodermite bactérienne non nécrosante
Dermohypodermite bactérienne nécrosante et fasciite nécrosante
Furoncle
Folliculite
Voir plus...

Bibliothèque
Liens externes associés

Recommandations et référentiels

Fiches
Pilly Etudiant - Infections cutanéo-muqueuses et des phanères, bactériennes et mycosiques, de l’adulte et de l’enfant (Réf. d’Infectiologie - 2021)
CEDEF - Infections cutanéo-muqueuses bactériennes et mycosiques (Réf. de Dermatologie - 2017)
Impétigo (Fiche de synthèse - Thérapeutique dermatologique, 2012)

Recommandations
Antibiothérapie : impétigo (RBP - HAS, 2021)
Prise en charge des infections cutanées bactériennes courantes (RBP - HAS, 2019. Synthèse PDF)
Impétigo (fiche Premiers Choix - Prescrire, 2019) [Payant] Résumé : Couvrir les lésions pour éviter la dissémination et la contamination de l'entourage. Jeunes enfants : mupirocine d'emblée. Grands enfants et adultes : différer selon évolution des lésions. Parfois antibiotique par voie orale quand lésions étendues ou petite épidémie

Publications scientifiques
(Section vide)


Outils de consultation

Impétigo (Outil interactif - Antibioclic)
Maladies éruptives, pupuras et dermites de l‘enfant (Document - Dr. Girodias, CHU Montréal) Belles iconographies sur de nombreuses maladies avec atteintes cutanées chez l‘enfant


Documents grand public

Ameli.fr (Site Web) Site de la CPAM, contenant des informations tout public sur de très nombreux symptômes et maladies
Dermato-Info (Site Web) Site d'information grand public de la société française de dermatologie

Un doc. est absent ? Vous ne trouvez pas l’info ?


Dites le-nous !
ou
Proposez un lien vers une référence (new) !
(connexion nécessaire)


Recherche sur


Voir aussi sur

1000 guides cliniques pour MG, par le Collège de la Médecine Générale