Search
Localisation du mot-clé
Titre
Contenu (corps de texte)
Type de contenu
Articles
Pages (item, matière)
Liens Externes
Sous-titre de fiche MedG
Sous-titre

Intertrigo

Mycose des plis, Mycose inter-digitale, Pied d'athlète

Fiche MGS
Une Fiche MedG Maladie et Grand Syndrome
X Fiche non-relue par un tiers, créée le 29/06/20.
Dernières mises à jour
– Juin 2020 : création de la fiche (Beriel)
Sources utilisées dans cette fiche
MG : Informations issues d’une autre fiche MedG, traitant spécifiquement du sujet
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1A : CEDEF – Infections cutanéo-muqueuses bactériennes et mycosiques (Référentiel des enseignants de Dermatologie – 2017)
1B : ECN Pilly 2020 – Infections cutanéo-muqueuses et des phanères, bactériennes et mycosiques, de l’adulte et de l’enfant (Référentiel des enseignants d’Infectiologie – 2019)

1) Généralités 1A

Déf : inflammation localisée au niveau des plis de la peau.

Mode de transmission 
> Dermatophytes 
– Transmission interhumaine directe ou indirecte (sols souillés de squames ++)
– Auto-inoculation à partir d’une mycose des pieds (pli inguinal) ++
– Milieux sportifs ++ (piscine, salle de sport), douches collectives, vestiaires des écoles

> Candida 
– Auto-inoculation à partir d’un réservoir digestif ou vaginal 
– Contacts répétés avec l’eau et/ou le sucre (petits plis)

Etiologies 
– Candida albicans +++  (grands plis ++ 1B)
– Dermatophytes à transmission interhumaine
 . Trichophyton rubrum (70-80% des cas)
 . Trichophyton interdigitale (15-20% des cas)
 . Epidermophyton floccosum (5% des cas)
– Bactéries : staphylocoque, streptocoque, bacille pyocyanique, corynébactéries

Cette fiche traitera des intertrigos mycosiques uniquement.

2) Diagnostic 1A

Clinique Paraclinique
Erosion du pli d’aspect variable selon l’étiologie  Prélèvements mycologiques (dermatophytes) 1B

A ) Clinique

  • Anamnèse

Facteurs favorisants 
– Dermatophytes : macération (obésité, séchage insuffisant, chaussure fermée, contact répété avec l’eau …)
– Candidose 1B 
 . macération 
 . obésité 
 . diabète
 . manque d’hygiène 
 . antibiothérapie systémique

Signes fonctionnels : ± prurit

  • Examen physique

Intertrigos à dermatophytes 

> Petits plis 
– Simple desquamation sèche ou suintante
 . ± fissuraire,
 . parfois vésico-bulles sur la face interne des orteils et au fond du plis
– 3e et 4e espaces interorteils ++ (Pied d’athlète 1B

> Grands plis
 – Placard briste d’évolution centrifuge,
 . guérison centrale et bordure active érythémato-squameuse ± vésiculeuse avec fin décollement épidermique
 . atteinte unilatérale ++
 . extension centrifuge à la face interne de la cuisse (localisation initiale inguinale), contours circinés en carte de géographie
 . fond du pli ni érythématheux, ni fissuré
– Localisation fréquente : pli inguinaux 
– Autres localisations : interfessier, abdominaux, sous-mammaires, axillaires

Intertrigos candidosiques 

> Intertrigo à fond érythémateux recouvert d’un enduit crémeux malodorant
 – fissure fréquent du fond du pli
 – bordure pustuleuse ou collerette desquamatique 

> Petits plis : mains, pieds, pli ombilical, plis péri-anaux ou rétro-auriculaires

> Grands plis 
 – Atteinte bilatérale et symétrique 
 – Atteintes souvent associées entre elles (complexe des grands plis)
 – Localisations : pli génito-crural (nourrisson), pli interfessier, plis sous-mammaires, repli abdominale (obèse)

B ) Paraclinique 1B

– Le diagnostic est clinique en cas d’étiologie candidosique
– Prélèvements mycologiques pour examen direct ou culture (dermatophytes)

C ) Diagnostic différentiel

Petits plis
– Eczéma dysidrosique : vésicules bien individualisées, voire bulles, évoluant par poussées avec prurit intense ± suintement
– Intertrigo à baccille Gram négatif : lésions érosives, douloureuses, atteignant souvent plusieurs espaces interorteils, très suintantes, ± verdâtres, odeur âcre, résistant au traitement antifongique
– Psoriasis 

Grands plis
– Erythrasma dû à Corynebacterium minutissimum : placard brun chamois finement squameux, volontiers symétrique, de teinte homogène, asymptomatique, sans bordure active, avec fluorescence rouge corail à la lampe de Wood
– Dermatite de contact 
 . allergiques : très prurigineuses, érythémato-vésiculeuses ou suintantes 
 . caustiques : érythémateuses, sèches et crevassées 
– Psoriasis inversé : intertrigo vernissé, bien limité, pouvant être papuleux, pas de pustule ni d’aspect en collerette en périphérie, confirmation par la mise en évidence d’une plaque psoriasique typique en dehors des plis

3) Evolution 1A

A) Histoire naturelle

Evolution chronique et récidivante en cas d’étiologie candidosique.

B) Complications

En cas d’intertrigo des espaces interorteils à dermatophytes 
Erysipèle de jambe
– Extension locorégionale : ensemble du pied (tinea pedis)
– Localisation à distance sur le revêtement cutané 
– Contamination pieds-main (T. rubrum ++)

4) PEC 1B

A ) Traitement

Intertrigos à dermatophytes
– Suppression ou traitement des facteurs favorisants 
– Bien sécher les plis après toilettes (ou transpiration 0
– Traiter les chaussure par poudre antifongique et lavage des chaussettes (localisation aux espaces interorteils)
– Azolés locaux pendant 3 semaines ou Terbinafine pendant 1 semaine.

Intertrigos candidosiques :
– suppression ou prise en charge des facteurs favorisants
– topiques d’amphotécérine B ou d’azolés (2 fois par jour) pendant 2 semaines

B) Prévention 0

Eviction des facteurs favorisants +++ (port de chaussures, prise en charge d’une infection mycosique digestive ou vaginale etc.)

Cette fiche vous plaît-elle ? Vous remarquez des erreurs ou imprécisions ? Donnez-nous votre avis !

Un formulaire et les commentaires publics ci-dessous sont prévus à cet effet.

Laisser un commentaire

A lire avant de soumettre un commentaire :
– Les commentaires sont ouverts pour nous faire part de toute erreur, omission, question, complément d’information, … dans le but d’améliorer cette fiche de synthèse.
– Merci de nous indiquer systématiquement la source de chaque information fournie ! Si cela correspond à votre pratique, indiquez-nous votre spécialité.
– Les commentaires sont manuellement validés par l’équipe MedG. Il ne sera pas donné suite aux demandes de prise en charge personnelle, et de tels commentaires ne seront pas publiés.

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mon Espace Perso
(connexion/ déconnexion)


Mes Fiches Personnelles de l’article
(connexion nécessaire)

Options de personnalisation du PDF

Hors inscription, les PDF générés sont protégés. Créez un compte et connectez-vous pour créer un PDF non-protégé et accéder aux options de personnalisation suivantes.




Ailleurs sur MedG
Liens internes

Pages liées
Matière(s) : Dermatologie, Infectieux
Item(s) R2C (ECNi) : 155 (152)

Articles liés
Epidermolyse aigüe staphylococcique
Panaris
Dermatophytose
Candidose
Onychomycose
Dermohypodermite bactérienne non nécrosante
Dermohypodermite bactérienne nécrosante et fasciite nécrosante
Furoncle
Folliculite
Impétigo
Voir plus...

Bibliothèque
Liens externes associés

Recommandations et référentiels

Fiches
Pilly Etudiant - Infections cutanéo-muqueuses et des phanères, bactériennes et mycosiques, de l’adulte et de l’enfant (Réf. d’Infectiologie - 2021)
CEDEF - Infections cutanéo-muqueuses bactériennes et mycosiques (Réf. de Dermatologie - 2017)

Recommandations
Intertrigo des orteils (fiche Premiers Choix - Prescrire, 2021) [Payant] Résumé : Éconazole voire ciclopirox olamine en application cutanée, mais guérison spontanée chez une personne sur trois
Intertrigo des grands plis (Guide maladie chr. - HAS, 2021) Résumé : En général sans gravité, priorité aux mesures non médicamenteuses pour limiter la macération et l'irritation de la peau, sinon antifongique tel que l'éconazole en application locale. Éviter talc, dermocorticoïdes, éosine ou violet de gentiane
Prise en charge des infections cutanées bactériennes courantes (RBP - HAS, 2019. Synthèse PDF)

Publications scientifiques
(Section vide)


Outils de consultation

Mycose entre les orteils (Fiche Info Patient - Prescrire, 2021) [Payant] Résumé : Une mycose entre les orteils est souvent bénigne. Des mesures simples favorisent la guérison. Un traitement local aide parfois.


Documents grand public

Dermato-Info (Site Web) Site d'information grand public de la société française de dermatologie
Ameli.fr (Site Web) Site de la CPAM, contenant des informations tout public sur de très nombreux symptômes et maladies

Un doc. est absent ? Vous ne trouvez pas l’info ?


Dites le-nous !
ou
Proposez un lien vers une référence (new) !
(connexion nécessaire)


Recherche sur


Voir aussi sur

1000 guides cliniques pour MG, par le Collège de la Médecine Générale