Pathologie génitoscrotale chez le garçon et l’homme

Une Fiche MedG Orientation Diagnostique
Fiche non-relue par un tiers.

! Fiche en cours de construction !

UrologiePédiatrie
Fiche réalisée selon le plan OD
Item ECNi 48


Dernières mises à jour
Listing des MaJ de la fiche (avec nom du rédacteur. Voir la fiche remerciement pour détails)
Sources
MG : Informations issues d’une autre fiche MedG, traitant spécifiquement du sujet
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1A : CFU 4e édition 2018 – item 48 (référentiel d’urologie – indisponible en ligne
Sommaire
1) Etiologie
2) Orientation diagnostique
– A) Clinique
– B) Paraclinique
– C) Synthèse

!! URGENCES !!

Etiologies
Torsion de cordon
Fracture testiculaire / Traumatismes péniens
Gangrène de Fournier
Hernie inguinale étranglée
Paraphimosis
Priapisme ischémique

Déf : ensemble des atteintes du testicule, du scrotum, de la verge et du prépuce.

1) Etiologie

Les étiologies peuvent être classées selon le site, le principal signe d’appel et la chronologie d’installation.

  • Pathologie du scrotum, du testicule et ses annexes
Etio Clinique Paraclinique
Torsion de cordon spermatique Grosse bourse douloureuse aiguë
Testicule dur, ascentionné, abolition du réflexe crémastérien
± FdR, facteurs déclenchants (réveil, douche)
± Echo-doppler (éliminer les différentiels, sans retarder la PEC)
Torsion de l’hydatide sessile de Morgagni (reliquat embyonnaire pôle sup du testicule) 1ère cause de douleur scrotale aiguë entre 5-10 ans 0
Douleur scrotale brutale moins vive, réflexe crémastérien préservé
Fracture testiculaire Douleur scrotale brutale Echo scrotale ou exploration chir en urgence
Orchi-épididymite ± FdR d’IST
Bourse tuméfiée douloureuse d’installation rapide, signes d’urétrite
BU
Fasciite nécrosante des OGE (gangrène de Fournier) Douleur scrotale d’installation rapide avec fièvre, oedème et inflammation périnéaux, puis crépitements neigeux et nécrose Hémoc, prélèvements per-opératoires 0
Tumeur testiculaire
(maligne / kyste épidermoïde, Leydigome 0)
Bourse tuméfiée d’installation progressive, ± douleur d’installation rapide si complications Echo-doppler 0
Marqueurs (tumeur cancéreuse) : αFP, β-hCG, LDH 0
Varicocèle Douleur/tuméfaction scrotale d’installation progressive (90 % à gauche), majorées aux manœuvres de Valsava Echo-doppler : dilatation variqueuse, reflux au Valsava
Hydrocèle et kyste de cordon Bourse tuméfiée d’installation progressive à transillumination positive
Hydrocèle : englobe le testicule
Kyste du cordon : au-dessus et indépendant du testicule
± Echo : lame d’épanchement intra-vaginal, cristaux de cholestérol (hypoécho) si chronique
Hernie inguinale acquise Bourse tuméfiée d’installation progressive ± douleur brutale si étranglement
Hernie inguinale congénitale Tuméfaction indolore et réductible (sauf complications)
Testicule non-descendu Testicule non-palpable en position scrotale ± Echo, TDM voire laparoscopie exploratrice pour localiser le testicule
  • Pathologie pénienne
Etio Clinique Paraclinique
Fracture des corps caverneux
Tumeur de la verge (carcinome épidermoïde ++) FdR : HPV, inflammation chronique, phimosis, tabac
Lésion pré-cancéreuse : néoplasie intraépithéliale, érythroplasie de Queyrat au gland / prépuce
Lésion indurée, bourgeonnante ou ulcéro-nécrotique
± ADP inguinale (lymphophilie !)
Biopsie-exérèse chirurgicale
Micropénis Congénital
Taille < 2 cm à terme
Ambiguïté sexuelle Congénital
  • Pathologie préputiale
Etio Clinique Paraclinique
Paraphimosis
Rupture du frein FdR : frein court congénital (douleur voire angulation du gland à l’érection)
Rupture lors des premiers rapports sexuels / masturbation, saignement
Balanoposthite
Phimosis Sténose de l’orifice préputial
  • Pathologie urétrale
Etio Clinique Paraclinique
Fracture de l’urètre
IST
Sténose urétrale Terrain : ATCD d’infection, trauma, chirurgie ou irradiation pénienne
Dysurie avec résidu post-mictionnel, RAU jusqu’à vessie de lutte
Débitmétrie, urétrocystographie
Sténose du méat
Tumeurs urétrales
Anomalie de la position du méat (hypo- / épispadias)
  • Troubles de l’érection
Etio Clinique Paraclinique
Priapisme Erection > 4h hors stimulation sexuelle
Dysfonction érectile Incapacité à obtenir une érection suffisante pour une activité sexuelle satisfaisante depuis ≥ 3 mois
Maladie de Lapeyronie Inspection de la verge en érection, palpation des plaques ± IRM et doppler de la verge


2) Orientation diagnostique

A) Clinique

B) Paraclinique

C) Synthèse 0




Une question / une remarque ? Merci de faire vivre MedG ! (votre commentaire sera relu avant éventuelle publication)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.