Search
Localisation du mot-clé
Titre
Contenu (corps de texte)
Type de contenu
Articles
Pages (item, matière)
Liens Externes
Sous-titre de fiche MedG
Sous-titre

Pemphigoïde gravidique

Fiche MGS
Une Fiche MedG Maladie et Grand Syndrome
X Fiche non-relue par un tiers, créée le 24/05/21.

Dernières mises à jour
– Mai 2021 : création de la fiche (Beriel)
Sources utilisées dans cette fiche
MG : Informations issues d’une autre fiche MedG, traitant spécifiquement du sujet
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1 : CEDEF – Dermatoses bulleuses auto-immunes (Réf. de Dermatologie – 2017)
2 :  Pemphigoïde de la grossesse (Guide maladie chr. – HAS, 2016)
3 : Pemphigoïde gravidique (Fiche de synthèse – Thérapeutique dermatologique, 2012)

1) Généralités 3

Déf 2 : dermatose bulleuse auto-immune touchant les femmes enceintes, primipares ou multipares. 

Etiopathogénie  
– Caractérisée par la présence d’auto-anticorps dirigés contre l’antigène de la pemphigoïde bulleuse 180 (BP180, BPAG2, collagène type XVII) appartenant de façon prédominante aux sous-classes IgG1 et IgG3  
– L’antigène BP180 s’exprime au niveau de la membrane dermo-épidermique, dans le placenta et au niveau des épithéliums des membranes amniotiques
– Forte association avec certains groupes HLA de classe II (DRβ1*0301 et DRβ1*0401/040X) et aux allèles « nuls » C4*Q0 

Épidémiologie : affection rare (1 nouveau cas pour 2000 – 60000 grossesses) 

2) Diagnostic 2

Clinique Paraclinique
lésions vésiculo-bulleuses sur fond érythémateux Immunofluorescence directe

A ) Clinique

  • Anamnèse

Terrain : début au 2e ou au 3e trimestre de grossesse (voire après l’accouchement 1)

Signes fonctionnels : prurit +++

  • Examen physique

– Eruption érythémato-papuleuse, urticarienne ou cocadiforme 
 . ± étendue, débutant classiquement sur le ventre (pas toujours)
 . évolution vers apparition (60% des cas) évocatrice de vésicules et bulles 
– Topographie : tronc, membres supérieurs et inférieurs, visage (parfois), muqueuse buccale (15-20% des cas)

B ) Paraclinique

Histologie 
– Biopsie d’une bulle intacte et récente 
– Montre une bulle sous-épidermique contenant des polynucléaires neutrophiles et éosinophiles, pas d’acantholyse 

Immunofluorescence directe +++
– Biopsie en zone péribulleuse 
– Dépôt fin, linéaire, de C3 et parfois d’IgG, à la jonction dermo-épidermique 

ELISA BP180-NC16A 
– Excellente sensibilité (> 90%) et spécificité (> 90%)
– Il pourrait remplacer l’IFD pour le diagnostic de la maladie
– Détection d’autoanticorps circulants.

C ) Diagnostic différentiel

Pemphigoïde bulleuse

3) Evolution

A) Histoire naturelle 3

– Disparaît en quelques semaines1 (dans les deux mois) après l’accouchement mais peut récidiver lors de grossesses ultérieures (ou lors règles et des traitements œstroprogestatifs)
– Des cas rebelles ou persistants pendant des années ont été décrits 
– Survenue de la maladie au 1er ou au 2e trimestre de la grossesse + présence de bulles = facteurs de risque de survenue de complications fœtales 2

B) Complications 

Complications fœtales 2
– prématurité (< 37 SA) 
– Hypotrophie (< 2500 g)  ou petit poids pour l’âge gestationnel (< 10e percentile)
– Eruption bulleuse chez l’enfant (rare, < 3%) : transitoire, liée au passage transplacentaire des anticorps maternels.
 
Complications maternelles 
– Impact émotionnel ++
– Perte de sommeil (prurit)

4) PEC 2

A ) Bilan initial

bilan
Examen clinique complet (bilan exhaustif des lésions)

 

B ) Traitement

Formes bénignes ou modérées (surface corporelle < 10%): dermocorticoïdes très forts (propionate de clobétasol) : 1-3 tubes/jour en traitement d’attaque 

Formes sévères (surface corporelle > 10%): corticothérapie générale 0.5 – 1 mg/kg/jour en traitement d’attaque 
Notes 
– Une poussée de la maladie peut-être observée dans les jours suivants l’accouchement (ne pas décroître trop vite le traitement en post-partum, voire ré-augmenter transitoirement les doses) 
– Débuter une diminution progressive des doses de corticoïdes locaux ou généraux, environ 15 jours après l’accouchement (sevrage 3-6 mois après, selon la sévérité et l’évolutivité des lésions)

Formes rebelles de la maladie : discuter l’utilisation de dapsone, d’immunosuppresseurs, d’immunoglobulines intraveineuses ou de rituximab (centres de référence)

Notes
– allaitement autorisé chez les femmes ayant une forme peu sévère de la maladie et traitées par des doses limitées de corticothérapie locale 
– allaitement contre indiqué chez les femmes traitées par corticothérapie générale 

C) Suivi

suivi
Suivi de la maladie 
Suivi rapproché en consultation de dermatologie jusqu’à accouchement 
– Hebdomadaire au début puis espacé selon l’évolution 
– Puis en post-partum jusqu’à guérison 
Suivi du traitement 
– Clinique 
 . poids, TA, courbe de croissance (enfants ++)
 . respect du régime 
 . sport régulier (marche, piscine ++)
 . troubles psychologiques/du sommeil 
 . signes musculaires, digestifs 
 . examen ophtalmo (tension oculaire) chaque année 
– Biologie 
 . NFS 1 fois/mois
 . glycémie, kaliémie 2 fois/mois en début de traitement 
 . autres paramètres selon dose de corticoïdes et pathologie sous-jacente : protidémie, fonction rénale, bilan lipidique 
 . ostéodensitométrie tous les 12-24 mois 

 

Cette fiche vous plaît-elle ? Vous remarquez des erreurs ou imprécisions ? Donnez-nous votre avis !

Un formulaire et les commentaires publics ci-dessous sont prévus à cet effet.

Laisser un commentaire

A lire avant de soumettre un commentaire :
– Les commentaires sont ouverts pour nous faire part de toute erreur, omission, question, complément d’information, … dans le but d’améliorer cette fiche de synthèse.
– Merci de nous indiquer systématiquement la source de chaque information fournie ! Si cela correspond à votre pratique, indiquez-nous votre spécialité.
– Les commentaires sont manuellement validés par l’équipe MedG. Il ne sera pas donné suite aux demandes de prise en charge personnelle, et de tels commentaires ne seront pas publiés.

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mon Espace Perso
(connexion/ déconnexion)


Mes Fiches Personnelles de l’article
(connexion nécessaire)

Options de personnalisation du PDF

Hors inscription, les PDF générés sont protégés. Créez un compte et connectez-vous pour créer un PDF non-protégé et accéder aux options de personnalisation suivantes.







Ailleurs sur MedG
Liens internes

Pages liées
Matière(s) : Dermatologie, Gynéco-obstétrique, Immunologie
Item(s) R2C (ECNi) : 112 (110)

Articles liés
Pemphigoïde cicatricielle
Pemphigus
Dermatite herpétiforme
Dermatoses à IgA linéaire
Erythème polymorphe bulleux
Epidermolyse bulleuse héréditaire
Epidermolyse bulleuse acquise
Pemphigus vulgaire
Pemphigoïde bulleuse
Dermatose bulleuse

Bibliothèque
Liens externes associés

Recommandations et référentiels

Fiches
ASSIM 2e édition (Réf. d’Immunopathologie - 2018) [Indisponible en ligne] Ce ref n‘étant pas en accès libre (ni une version antérieure de moins de 5 ans), nous l‘avons lié à toutes les fiches de la matière. Il se peut donc que le thème de cette fiche ne soit pas traité dans ce livre.
CEDEF - Dermatoses bulleuses auto-immunes (Réf. de Dermatologie - 2017)
Pemphigoïde gravidique (Fiche de synthèse - Thérapeutique dermatologique, 2012)

Recommandations
Pemphigoïde de la grossesse (Guide maladie chr. - HAS, 2016)

Publications scientifiques
(Section vide)


Outils de consultation

le CRAT (site web)


Documents grand public

Dermato-Info (Site Web) Site d'information grand public de la société française de dermatologie
Ameli.fr (Site Web) Site de la CPAM, contenant des informations tout public sur de très nombreux symptômes et maladies

Un doc. est absent ? Vous ne trouvez pas l’info ?


Dites le-nous !
ou
Proposez un lien vers une référence (new) !
(connexion nécessaire)


Recherche sur


Voir aussi sur

1000 guides cliniques pour MG, par le Collège de la Médecine Générale