Syndrome rotulien (syndrome fémoro-patellaire)

Une Fiche MedG Maladie et Grand Syndrome
Fiche non-relue par un tiers.

Rhumatologie
Fiche réalisée selon le plan MGS
Item ECNi x


Dernières mises à jour
Août 2019 : Création de la fiche (Beriel + Thomas)

Sources

MG : Informations issues d’une autre fiche MedG, traitant spécifiquement du sujet
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable 
: M. Saubade et Al. Mieux comprendre le syndrome douloureux fémoro-patellaire pour mieux le traiter. Revue médicale Suisse, 2014 (article original)

1) Généralités 2

Déf : Le syndrome rotulien ou syndrome fémoro-patellaire ou syndrome douloureux fémoro-patellaire (SDFP) correspond à une douleur antérieure du genou au niveau de la patella, après exclusion de lésions intra-articulaires ou péripatellaires.

Physiopathologie : Le SDFP résulte d’un mauvais «tracking» rotulien (cheminement de la rotule) lors de la mobilisation du genou, étant à l’origine d’une compression excessive sur les facettes patellaires.

 

2) Diagnostic 2 

Clinique Paraclinique
Douleur +++

A ) Clinique

  • Anamnèse

Facteurs de risques
> Facteurs intrinsèques :
– Anomalies anatomiques (dysplasie patellaire, patella Alta, dysplasie trochléenne)
– Défaut d’alignement et altération de la biomécanique des membres inférieurs (statique ou dynamique)
– Dysfonction musculaire (faiblesse du quadriceps, dysbalance entre le vaste médial et le vaste latéral)
– Hypermobilité patellaire
– Rétinaculum patellaire latéral rétracté
– Hypoextensibilité du quadriceps, des ischio-jambiers ou de la bandelette ilio-tibiale
– Antécédent de chirurgie ou traumatisme du genou ou du membre inférieur proximal
– Technique sportive et expérience
> Facteurs extrinsèques : 
– Type de sport ou d’activité pratiqués
– Conditions environnementales (escaliers, pentes)
– Type de surface
– Equipement utilisé (type de chaussure)

Signes fonctionnels 
– Douleur antérieure du genou : 
Siège : Derrière la rotule ou autour d’elle ± décrit par le patient le doigt en cercle autour de la rotule = circle sign
Début : Insidieux 
Intensité : Variable
Evolution : Fluctuante. Apparaît généralement une dizaines de minutes après le début de l’activité et disparaît quelques heures à la fin de celle ci.
Facteurs aggravants : Position assise prolongée = signe du cinéma ; Montée ou descente des escaliers ; Marche rapide ; Course à pied ou autres activités impliquant une flexion du genou
– ± Sensation d’instabilité de la rotule ± Défaut de glissement (bruits articulaires, accrochages, ressauts, pseudoblocages)

  • Examen physique

Signes cliniques 
– Site douloureux à la palpation

B ) Paraclinique

Le diagnostic est essentiellement clinique. Les examens paracliniques viseront à faire le diagnostic différentiel.

C ) Diagnostic différentiel 

Les lésions intra-articulaires ou péripatellaires du genou.

 

3) Evolution 

Aucune donnée sur l’évolution n’a été trouvée dans les sources.

 

4) PEC 2

  • Traitement conservateur 

– Réduction des contraintes fémoro-patellaires (repos partiel ou complet ; vélo ou natation conseillés)
– Physiothérapie 
– Autres : Orthèse du genou (efficacité limitée) ; ± supports plantaires

  • Traitement chirurgical

Le traitement chirurgical est envisagé dans les cas complexes présentant une anomalie structurelle (rare) 

 




Une question / une remarque ? Merci de faire vivre MedG ! (votre commentaire sera relu avant éventuelle publication)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.