Acidose respiratoire

Méd. Interne – Pneumo
Fiche réalisée selon le plan OD
Item ECNi 265-266


Dernières mises à jour
Sources


!! URGENCES !!

Clinico-bio
signes de détresse respiratoire aigüe

> Déf : Tendance à l’acidification du pH secondaire à une hypoventilation (trouble respiratoire).

1) Etiologies

  • Aigüe 0

On retrouve les pathologies de l’insuffisance respiratoire aigüe :
– IRA de type 2 ++
– IRA de type 1 avec épuisement (entraine initialement une alcalose respiratoire par hyperventilation secondaire)

  • Chronique 1

On retrouve les causes de l’insuffisance respiratoire chronique à l’exception de l’hypertension pulmonaire.

Trouble de l’échangeur pulmonaire (hypoventilation pulmonaire chronique) : BPCO, asthme à dyspnée continue, dilatation des bronches, mucoviscidose, emphysème, Pneumopathie interstitielle diffuse…

Anomalie de la pompe ventilatoire
– atteinte mécanique de la cage thoracique
– trouble neuromusculaire
– atteinte de la commande centrale

2) Orientation diagnostique 0

[Pour le diagnostic, cf fiche « trouble acido-basique« ]

Le premier critère est l’aspect aigü ou chronique. La différence peut se faire avec
– la clinique : interrogatoire, terrain
– les gaz du sang : en chronique, l’acidose est compensée (pH quasi normal par augmentation de [HCO3-])

En cas de pathologie aigüe : cf insuffisance respiratoire aigüe

En cas de pathologie chronique 1 : importance de l’examen neurologique et de l’imagerie

3) PEC symptomatique 0

Rechercher des signes de gravité 

Signes de gravité d’une acidose respiratoire
détresse respiratoire aigüe (épuisement)

PEC étio

> Traitement symptomatique : Ventilation non invasive ++

haut de page

Une réflexion au sujet de « Acidose respiratoire »

Une question / une remarque ? Merci de faire vivre MedG !