Dyspnée aiguë

Pneumo – Urgences
Fiche réalisée selon le plan OD
Item ECNi 199


Dernières mises à jour
Sources
Sommaire

!! URGENCES !!

Etio / Clinique / Bio
Détresse respiratoire aigüe

Déf :  Perception d’une gêne respiratoire, d’apparition aigüe

1) Etiologies 1A

A) Avec signes de lutte évident

  • Dyspnée expiratoire

Secondaire à un bronchospasme.
L’auscultation retrouve ronchi et sibilant.
Signes de lutte = contraction abdominale.

Etiologie Clinique Paraclinique
Bronchiolite aigue Nourrisson  
Asthme aigü grave Absence de parole
Silence auscultatoire
 
Corps étranger trachéo-bronchique 0 Bradypnée expiratoire sifflante (CE bronchique) ou intéressant les 2 temps respiratoires (CE trachéal)
  • Dyspnée inspiratoire

Secondaire à un obstacle sur les voies aériennes supérieures.
Signes de lutte = tirage

Etiologie Clinique Paraclinique
Epiglottite Enfant
Stridor, 40°, hypersialorrhée
 
Angio-oedème histaminique laryngé (Oedeme de Quincke) Contexte allergique
Cornage
 
Corps étranger laryngé Cornage, stridor ± dysphonie
Syndrome de pénétration
 

B) Polypnée

Pouvant être associée à des signes de lutte aspécifiques en cas de mauvaise tolérance (secondaire à l’hypoxie)

  • Auscultation pulmonaire normale

= dyspnée sine materia

Etiologie Clinique Paraclinique
Embolie pulmonaire Y penser systématiquement !! ± D-dimère
Angio-TDM
Anémie aigüe Paleur ++
Saignement actif
Hémoglobine
Tamponnade sur péricardite Signes droits aigüs ETT
Trouble du rythme aigü (FA, TV) Trouble hémodynamique, absence de pouls ECG
Dysfonction neuro-musculaire Antépnée
Signes neurologiques
 
Psychogène Terrain psy Diagnostic d’élimination
  • Anomalies auscultatoires bilatérales
Etiologie Clinique Paraclinique
OAP Terrain cardiaque
Orthopnée, wheezing, crépitants humides, crachats saumonés
RxT
Pneumopathie interstitielle aigüe Toux sèche
Crépitants secs
RxT
Exacerbation de BPCO Terrain de BPCO (± connu)
Aggravation des symptomes
± signe d’appel de BPCO (distension thoracique, acidose respiratoire compensée)
Bronchite aigüe Syndrome grippal
Ronchi
Hémorragie intra-alvéolaire (vascularite) Hémoptysie RxT
Fibroscopie
SDRA Dyspnée aigüe
Processus inflammatoire systémique
RxT = infiltrat bilatéral
  • Anomalies auscultatoires unilatérales
Etiologie Clinique Paraclinique
Pleurésie MV dim. + matité + VV dim.
douleur unilatérale
RxT
Pneumothorax MV dim. + tympanisme + VV dim.
douleur unilatérale
RxT
Condensation pulmonaire MV dim. + matité + VV augm. RxT, TDM
Pneumonie unilatérale (PFLA ++) foyer de crépitant
syndrome infectieux
RxT
  • Polypnée non dyspnéique

Il existe 2 cas caractéristique de polypnée, non ressentie par le patient (et donc absence de dyspnée)
acidose sévère (dypnée de Kusmaul)
– dysrégulation centrale (dyspnée de Cheynes-Stokes)

2) Orientation diagnostique 1A

A) Clinique

Type de dyspnée
– expiratoire avec contraction des muscles abdominaux
– inspiratoire avec tirage
– aux 2 temps, ± avec signes de lutte aspécifiques secondaires à l’hypoxie

Auscultation pulmonaire
– normale
– anomalies unilatérales ou bilatérales

Recherche systématique des signes de détresse respiratoire aigüe

B) Paraclinique 1B

Bilan systématique, en urgence (en l’absence de détresse respiratoire aigüe)

Bilan devant une dyspnée aigüe / chronique
Bio
– NFS / iono
– glycémie
– gaz du sang
– ± NT-proBNP ou D-dimères à discuter 0
Imagerie
– RxT
– ECG

C) Synthèse 0

  • OD clinique

198.1 Dyspnée aigüe (clinique)

  • OD paraclinique

198.1 Dyspnée aigüe (paraclinique)

haut de page

Une question / une remarque ? Merci de faire vivre MedG !